L’Accord de Paris de 2015 vu sous l’angle d’une lutte internationale "boiteuse" contre les changements climatiques. 

September 17, 2019 EcoVadis FR


Il semble quelque peu difficile aujourd’hui de douter du lien qui unit les changements climatiques aux activités humaines.
C’est en cela que les parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 1992 [1], s’estimaient « préoccupées par le fait que l’activité humaine a augmenté sensiblement les concentrations de gaz effet de serre dans l’atmosphère, que cette augmentation renforce l’effet de serre naturel et qu’il en résultera en moyenne un réchauffement supplémentaire de la surface terrestre et de l’atmosphère, ce dont risquent de souffrir les écosystèmes naturels et l’humanité » [2].


A propos de l'auteur

EcoVadis FR

EcoVadis opère une plateforme mondiale d’évaluation et de mutualisation des performances RSE utilisée par plus de 55 000 entreprises de toutes tailles dans 155 pays. EcoVadis combine un système d’information et un réseau d’experts pour mettre à disposition de ses clients acheteurs et fournisseurs des notations simples, fiables et comparables couvrant 198 catégories d’achat et 21 indicateurs (des « émissions de CO2 » au « travail des enfants »

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par EcoVadis FR
Article précédent
Dégradation des sols : les Etats adoptent l'objectif de neutralité d'ici 2030
Dégradation des sols : les Etats adoptent l'objectif de neutralité d'ici 2030

Faire de l'atteinte de la neutralité en matière de dégradation des sols d'ici 2030 un objectif national. Te...

Article Suivant
Luxe : Gucci annonce sa neutralité carbone 
Luxe : Gucci annonce sa neutralité carbone 

Deux semaines après la présentation d’un Fashion Pact au G7 par François-Henri Pinault, PDG de Kering, le g...