Le début d’un long chemin pour les propositions de la Convention - Libération

July 6, 2020 EcoVadis ‏‏‎


Il est si fier de sa réponse à la Convention citoyenne pour le climat (CCC) qu’Emmanuel Macron s’est lui-même attribué une note. Le «citoyen score», une formule pour indiquer le degré de mesures issues du rapport final de ses 150 membres reprises par l’exécutif, «doit être autour de 98 %» : «C’est pas mal, s’est-il complimenté. Mais vous allez le suivre avec moi.» Au nom du «contrat moral» qui le lie à la Convention citoyenne, le président de la République a rappelé, lundi, sa promesse de transmettre «sans filtre» - au Parlement, au gouvernement ou au peuple français via un référendum - les 149 propositions qui lui ont été remises, «à l’exception de trois d’entre elles». Et souhaité que «toutes [celles] qui sont prêtes soient mises en œuvre au plus vite». Difficile, pour l’heure, de savoir quelles mesures le seront réellement, comment et quand. Un flou dénoncé par plusieurs responsables d’ONG, le patron de Greenpeace France, Jean-François Julliard, qualifiant par exemple le discours du Président d’«épais brouillard».


A propos de l'auteur

EcoVadis ‏‏‎

EcoVadis is the world’s most trusted provider of business sustainability ratings, intelligence and collaborative performance improvement tools for global supply chains. Backed by a powerful technology platform and a global team of domain experts, EcoVadis’ easy-to-use and actionable sustainability scorecards provide detailed insight into environmental, social and ethical risks across 200+ purchasing categories and 160+ countries.

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par EcoVadis ‏‏‎
Article précédent
Le design ne doit-il pas se reconnecter au monde du vivant ? - Libération
Le design ne doit-il pas se reconnecter au monde du vivant ? - Libération

Encore trop connecté à l’industrie, à la technologie et au monde du numérique, le design devra se reconnect...

Article Suivant
"L’Oréal doit évoluer dans les limites planétaires", selon Alexandra Palt, directrice de la Responsabilité sociétale et environnementale
"L’Oréal doit évoluer dans les limites planétaires", selon Alexandra Palt, directrice de la Responsabilité sociétale et environnementale

Le géant de la cosmétique vient de dévoiler son nouveau plan de développement durable pour 2030 baptisé "L’...