« L'huile de palme est le sujet le plus controversé car le plus médiatisé, mais regardons le caoutchouc »

September 17, 2019 EcoVadis FR


Les investisseurs font désormais pression sur les entreprises du secteur des matières premières pour qu'elles s'engagent à produire ou à acheter de manière durable. Elles risquent gros à ne pas le faire, explique Peter van der Werf, qui gère un portefeuille de 189 milliards d'euros d'actifs chez Robeco.


A propos de l'auteur

EcoVadis FR

EcoVadis opère une plateforme mondiale d’évaluation et de mutualisation des performances RSE utilisée par plus de 55 000 entreprises de toutes tailles dans 155 pays. EcoVadis combine un système d’information et un réseau d’experts pour mettre à disposition de ses clients acheteurs et fournisseurs des notations simples, fiables et comparables couvrant 198 catégories d’achat et 21 indicateurs (des « émissions de CO2 » au « travail des enfants »

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par EcoVadis FR
Article précédent
Luxe : Gucci annonce sa neutralité carbone 
Luxe : Gucci annonce sa neutralité carbone 

Deux semaines après la présentation d’un Fashion Pact au G7 par François-Henri Pinault, PDG de Kering, le g...

Article Suivant
Climat: «Nous sommes très loin de réaliser les objectifs de l’Agenda 2030» 
Climat: «Nous sommes très loin de réaliser les objectifs de l’Agenda 2030» 

Quatre ans après l’adoption par les 193 États membres des Nations unies de l’Agenda 2030, d'un accord énonç...