Royaume-Uni: le groupe d'habillement Boohoo accusé de piétiner le droit du travail

July 9, 2020 EcoVadis ‏‏‎


Accusé d'avoir recours à des fournisseurs aux pratiques quasi-esclavagistes et d'avoir contribué à propager le nouveau coronavirus, le groupe d'habillement britannique Boohoo se retrouve dans la tourmente, lâché par ses clients et les investisseurs.

L'association de défense des droits des travailleurs Labour Behind the Label a dénoncé dans un rapport cinglant des conditions de travail et des niveaux de salaires illégaux dans la région de Leicester où la présence de foyers d'infection a forcé la ville du centre de l'Angleterre à se reconfiner.

Ville réputée pour la diversité de sa population, Leicester compte un millier d'ateliers textiles. Le rapport épingle notamment Booho, entreprise fondée au coeur du quartier historique du textile de Manchester en 2006 par Mahmud Kamani et Carol Kane. Spécialisée dans la "fast fashion" éphémère et bon marché, orientée vers les jeunes, elle comprend aujourd'hui plusieurs marques distribuées à l'international pour des ventes annuelles de plus d'un milliard de livres.


A propos de l'auteur

EcoVadis ‏‏‎

EcoVadis is the world’s most trusted provider of business sustainability ratings, intelligence and collaborative performance improvement tools for global supply chains. Backed by a powerful technology platform and a global team of domain experts, EcoVadis’ easy-to-use and actionable sustainability scorecards provide detailed insight into environmental, social and ethical risks across 200+ purchasing categories and 160+ countries.

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par EcoVadis ‏‏‎
Article précédent
À l'heure de la relance, quelle place pour le bois-énergie ?
À l'heure de la relance, quelle place pour le bois-énergie ?

Depuis le confinement sanitaire décidé par les pouvoirs publics à la mi-mars pour tenter de juguler la pand...

Article Suivant
Yann de Feraudy (Aslog) : "En France, nous disposons de très bons prestataires logistiques"
Yann de Feraudy (Aslog) : "En France, nous disposons de très bons prestataires logistiques"

Au Japon, le mot "crise" s'écrit avec le même idéogramme que le mot "opportunité" . Nous sommes confrontés ...