Portrait Shui MAHIEU, Sustainable Procurement Manager, Air liquide #Sustain2018

“ 天涯海角何处来,携手同行在此时!”

 

De très nombreux chefs de projet achats responsables comptaient parmi les participants à Sustain 2018. En l’honneur de ces professionnels qui tous les jours oeuvrent à la stimulation des performances sociales et environnementales de l’ensemble des entreprises impliquées dans leurs chaînes d’approvisionnement, voici le portrait de l’un d’entre eux…

 

 Shui MAHIEU, Sustainable Procurement Manager Air Liquide :

Now is the time for all countries in the world to act, hand in hand.”

D’origine chinoise, vivant en France depuis 14 ans, Shui est trilingue et occupe le poste de Sustainable Procurement Manager chez Air Liquide.

 

Shui, quel est votre parcours ?

“Je suis née et j’ai grandi en Chine. A la fin de mon premier Master en Computer Science & Network à l’université de Nanjing, j’ai décidé de réaliser un second Master orienté économie en France, à l’école de management de Lyon.

Après 4 ans chez Alcatel-Lucent (NOKIA Corporations) au poste de Worldwide procurement project leader, cela fait à présent 9 ans que j’ai rejoint Air Liquide, d’abord en charge des process, outils et méthode au sein de  la direction achat d’une filiale en France. Je suis maintenant depuis bientôt 4 ans en charge de la démarche d’Achats Responsables au sein de la Direction des Achats du Groupe.”

 

Le fait d’être chinoise est-il une force dans votre mission achats responsables?

“Je suis convaincue que ma bi-culturalité est une force”

“Sur un plan culturel, le concept de la RSE est souvent perçu par les entreprises chinoises comme un agrégat de valeurs occidentales. Mais dans un monde de plus en plus global au niveau économique,  les dirigeants d’entreprise chinois sont confrontés à ces nouvelles méthodes et cette manière d’aborder les enjeux environnementaux et sociétaux.

Sur un plan plus opérationnel, la méthode d’évaluation EcoVadis qui combine réponses à un questionnaire, preuves matérielles et exploitation de données externes à sa structure, n’est pas habituelle en Chine. Il faut donc expliquer aux entreprises chinoises, plutôt habituées à des audits sur site, comment fonctionne le processus et l’importance des preuves documentaires. Cela prend du temps, mais j’ai déjà vu beaucoup d’évolutions chez mes interlocuteurs. De manière très concrète, nous avons déjà pu faire progresser plusieurs de nos fournisseurs, en leur expliquant précisément nos attentes en terme de RSE.

 

Vos chantiers en cours chez Air liquide ?

Avec les nouvelles exigences relatives à la Loi Sapin 2 et celles sur le Devoir de vigilance, les Achats Responsables deviennent encore plus qu’avant une nécessité. Nos filiales sont très mobilisées pour faire avancer concrètement ce sujet. Et oui, comme vous le dites vous-même “Now is the time” .

Mes 3 principaux chantiers sont:

 

  • La mise en place d’une organisation, en m’appuyant sur 10 relais internes répartis dans le monde, qui collaborent avec les équipes locales EcoVadis, et permettant ainsi d’être beaucoup plus efficace dans le déploiement de notre démarche.

 

  • L’établissement de la cartographie des risques fournisseurs. Plus de 1000 fournisseurs critiques en matière de RSE ont été ainsi identifiés par nos filiales dans le monde entier. Les critères de sélection prennent en compte le montant de notre dépense, le pays et l’activité du fournisseur, et son taux de dépendance économique vis à vis d’Air Liquide. Notre ambition d’ici à 2020 est de nous assurer que l’ensemble de ces fournisseurs aient une performance RSE conforme aux attentes d’Air Liquide.

 

  • Le dernier gros chantier concerne l’interfaçage de la plateforme EcoVadis avec notre système d’information Achat. Cela permettra de centraliser les informations fournisseurs dans un outil unique, et de prendre en compte leurs performances RSE tout au long de notre processus d’achats: appels d’offre, qualification des fournisseurs, évaluations de leurs performances, suivi des plans d’actions correctifs”

 

Pour terminer, quelques mots sur votre expérience EcoVadis ?

Je qualifierai  EcoVadis en 3 mots : fiabilité, simplicité, et solution globale.

Fiabilité, car l’expertise et la méthodologie d’évaluation d’EcoVadis sont mondialement reconnue.

Simplicité, car les fiches d’évaluation et les scorecards sont claires et synthétiques et permettent de bien communiquer avec nos acheteurs et nos fournisseurs.

Globale, car EcoVadis a la capacité d’évaluer des fournisseurs dans tous les pays du monde. De plus, la présence d’équipes locales EcoVadis sur plusieurs continents nous permet d’avoir un support de proximité, réactif et connaissant les enjeux et problématiques des marchés locaux.

 

Propos recueillis lors de Sustain 2018.

 

 

Article précédent
ALLEMAGNE : EcoVadis couvre 90% du référentiel RSE allemand, le code de développement durable.
ALLEMAGNE : EcoVadis couvre 90% du référentiel RSE allemand, le code de développement durable.

Depuis 2001, le conseil allemand pour le développement durable (RNE) est mandaté par le gouvernement pour é...

Article Suivant
Résumé #Sustain2018 Now is the time de tous vous remercier !
Résumé #Sustain2018 Now is the time de tous vous remercier !

Nouveau cap pour la conférence annuelle EcoVadis : de 20 personnes dans une salle de réunion en 2008, à plu...