Pourquoi le recours à l’auto-évaluation des tiers n’est plus suffisant

L’évaluation des partenaires commerciaux fait partie des pratiques les plus répandues dans la gestion élargie des risques éthiques, sociaux et environnementaux. Mais de quelle “évaluation” parle-t-on exactement ? 

En France, 91% de ceux qui ont mis en place une politique Achats Responsables utilisent au moins un mode d’évaluation de leurs fournisseurs. Une organisation sur deux évalue ses fournisseurs à l’aide d’un questionnaire réalisé à l’interne. (10ième Baromètre des Achats Responsables – OpinionWay pour l’ObsAR)

Pour vérifier les pratiques éthiques et mesurer les performances sociales et environnementales de partenaires commerciaux, la collecte des données peut être opérée soit par un questionnaire déclaratif réalisé le plus souvent en interne, soit en faisant appel à un tiers indépendant et spécialisé, comme EcoVadis, et choisissent une évaluation des tiers fondée sur des preuves.

Ce nouveau livre blanc présente les approches de nos clients, Ciena, Bonduelle, Bel et Michelin.

A télécharger ou consulter en ligne !

Article précédent
Achats Responsables et lectures estivales
Achats Responsables et lectures estivales

Nous vous souhaitons un bel été et vous conseillons quelques publications récentes à emporter dans vos vali...

Article Suivant
L’association edh publie une nouvelle étude sur les plans de vigilance 2018-2019
L’association edh publie une nouvelle étude sur les plans de vigilance 2018-2019

Publiée en Juin 2019, l’analyse des plans de vigilance publiés par les entreprises pour le 2e exercice d'ap...