ALLEMAGNE : EcoVadis couvre 90% du référentiel RSE allemand, le code de développement durable.

May 25, 2018 FR EcoVadis FR

 

Etude conjointe Conseil allemand pour le développement durable et EcoVadis

 

Le Conseil allemand pour le développement durable et EcoVadis ont mené une étude comparée de leurs référentiels RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) tous deux basés sur les normes internationales et viennent d’éditer un guide commun à destination des entreprises allemandes sur les synergies et passerelles à exploiter entre les deux solutions.

 

Le guide “The Sustainability Code and EcoVadis

Le guide “The Sustainability Code and EcoVadis – A Practical Guide” est disponible en allemand et en anglais.

 

Le code de développement durable, référentiel international de management et de reporting de la RSE conçu pour et avec les entreprises allemandes

 

Depuis 2001, le conseil allemand pour le développement durable (RNE) est mandaté par le gouvernement pour élaborer des rapports sur la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement durable, définir des projets et champs d’action concrets, et faire du développement durable un enjeu public d’importance.

Les entreprises allemandes sont au coeur de ses actions.

Le conseil est notamment à l’origine du “Code de développement durable”, le référentiel allemand de management et de reporting de la RSE, la “Nachhaltigkeit”, basé sur les normes internationales et construit en collaboration avec les différentes parties prenantes, y compris les entreprises.

Le Code est évidemment évolutif. Suite à la mise en application de la directive européenne de reporting RSE par le Bundestag en mars 2017, une nouvelle version du code intégrait par exemple dès juillet les engagements issus de la nouvelle loi allemande.  

Code de développement durable : une version en français (2014) est disponible : cliquez ici

 

Etude comparée des référentiels RSE internationaux RNE et EcoVadis

Le code de développement durable RNE fournit aux entreprises, quelle que soit leur taille ou leur forme sociale, un cadre de reporting extra-financier et 20 indicateurs attendus lors de reporting en matière de RSE. Les entreprises qui le souhaitent (350 environ) établissent une “Déclaration de conformité” qui devient publique.

 

En tant que partie tierce, EcoVadis mesure la qualité et la performance du management de la RSE (politiques, actions et résultats) de toute entreprise sur 21 critères selon des règles d’activation propres à chaque entreprise évaluée. La fiche d’évaluation est confidentielle, l’entreprise décide avec qui elle souhaite la partager (clients, prospects, communauté…).

 

Les deux référentiels sont différents, mais ils présentent sans surprise un fort recouvrement.

 

90% de recouvrement !

 

Les 21 critères appliqués dans l’évaluation EcoVadis couvrent 90% du référentiel du Code pour le développement durable. Seuls deux critères du référentiel allemand ne sont pas présents dans le référentiel EcoVadis :

 

  • “Collectivités locales” : l’entreprise rend publique sa contribution à la collectivité locale dans les régions dans lesquelles elle exerce ses principales activités commerciales.

 

  • “Prise d’influence politique” : toutes les données significatives lors de processus législatifs, toutes les activités principales de lobbying déclarées au registre des représentants, tous les principaux versements de cotisations, tous les versements à des gouvernements ainsi que tous les dons à des partis et dirigeants politiques doivent être rendus publics et listés par pays.

 

De son côté, le Code pour le développement durable utilise 15 des 21 critères EcoVadis et couvre jusqu’à 71% du référentiel EcoVadis. Les questions de “fin de vie du produit”, “santé et sécurité des consommateurs”, “dialogue social”, “pratiques anti-concurrentielles” et “gestion responsable de l’information” ne figurent pas en tant que tel dans le référentiel allemand.

 

Le recouvrement s’explique, les critères RNE et EcoVadis étant tous deux basés sur des normes et outils de reporting internationaux tels que Global Reporting Initiative, Pacte Mondial des Nations Unies  Principes de l’OCDE pour des entreprises multinationales, Carbon Disclosure Project…

Il démontre réciproquement la qualité des référentiels RSE et leur alignement sur les normes et meilleures pratiques internationales.

 

Synergies dans le management de la Responsabilité sociale des entreprises

 

Le reporting RSE, sa transparence et sa qualité, outre les obligations légales, est une exigence de toutes les parties prenantes, des salariés aux investisseurs, des clients aux fournisseurs…

 

Un bon management de la RSE demande du temps, l’évaluation des performances en matière de développement durable gagne tout à être partagée : elle ouvre à la comparaison.

 

En publiant conjointement le guide “The Sustainability Code and EcoVadis – A Practical Guide” , le Conseil allemand pour le développement durable (RNE) et EcoVadis invitent les entreprises allemandes à utiliser cette nouvelle passerelle vers la plateforme EcoVadis et inversement.

« La RSE, outre ses obligations légales, est un levier de croissance. Nos clients nous le disent, il faut aligner les efforts en reporting et chercher à soulager les équipes« , a observé Pierre-François Thaler, co-fondateur d’EcoVadis. « Notre collaboration avec Conseil allemand pour le développement durable propose une nouvelle synergie entre l’usage du Code en tant que feuille de route et l’évaluation EcoVadis, la comparaison de leurs performances RSE -ou de celles de leurs partenaires- avec toutes les entreprises déjà présentes sur la plateforme.

 

Dorénavant, les entreprises allemandes qui font le choix de rejoindre la plateforme EcoVadis pourront directement télécharger leur “Déclaration de conformité” au Code en tant que preuve documentaire, couvrant ainsi plus de 70% des critères du référentiel EcoVadis.

 

Chronophage pour les équipes, toutes les synergies de reporting RSE et économies par mutualisation doivent être recherchées !

 

EcoVadis en Allemagne :

EcoVadis dispose d’un bureau à Düsseldorf pour être en contact direct avec les entreprises à la fois auprès des acheteurs et des fournisseurs.

Des groupes du DAX (indice de référence de la Bourse de Francfort, Deutsche Aktienindex) tels que Bayer, Deutsche Telekom utilisent la plateforme EcoVadis pour engager leurs partenaires dans l’amélioration de leurs performances environnementales, sociales et sur tous les sujets liés à l’éthique des affaires.

Les principales entreprises allemandes du secteur de la chimie font partie des membres fondateurs de l’initiative sectorielle Together for Sustainability (TfS) qui rassemble 20 multinationales dans le monde et leurs partenaires.

De 115 fournisseurs évalués en 2010, à ce jour, plus de 4 000 entreprises partagent leurs performances RSE sur EcoVadis avec leurs commanditaires allemands.  Le nombre d’entreprises utilisant en Allemagne la solution EcoVadis est en forte croissance, de +20% à +30% par an.

www.ecovadis.com/de

 

A propos de l'auteur

FR EcoVadis FR

EcoVadis opère une plateforme mondiale d’évaluation et de mutualisation des performances RSE utilisée par plus de 65 000+ entreprises de toutes tailles dans 160+ pays. EcoVadis combine un système d’information et un réseau d’experts pour mettre à disposition de ses clients acheteurs et fournisseurs des notations simples, fiables et comparables couvrant 200+ catégories d’achat et 21 indicateurs (des « émissions de CO2 » au « travail des enfants »

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par FR EcoVadis FR
Article précédent
Les clauses contractuelles RSE ne sont pas lues par les fournisseurs
Les clauses contractuelles RSE ne sont pas lues par les fournisseurs

70% des acheteurs interrogés incluent une clause RSE dans leurs contrats et par voie de conséquence, 80% de...

Article Suivant
Portrait Shui MAHIEU, Sustainable Procurement Manager, Air liquide #Sustain2018
Portrait Shui MAHIEU, Sustainable Procurement Manager, Air liquide #Sustain2018

De très nombreux chefs de projet achats responsables comptaient parmi les participants à Sustain 2018. En l...