Covid-19 : enseignements sur la relation client-fournisseur

November 24, 2020 Veronique Seel
Etude France “Impacts présents et futurs de la Covid-19 sur les chaînes d’approvisionnement” 
  • les entreprises ayant mis en place en amont une politique « achats responsables » ont pu gérer plus facilement cette situation inédite 

  • la collaboration avec ses fournisseurs est une des clés pour sortir par le haut de cette crise

L’Association des Directeurs et Responsables Achats (ADRA), le cabinet de conseil en achats responsables BuyYourWay et le Médiateur des entreprises ont publié une première étude post-confinement dédiée aux pratiques achats et les enseignements à tirer pour l’avenir. Ce travail repose sur 61 témoignages et 25 entretiens qualitatifs auprès d’adhérents de l’ADRA, des clients de BuyYourWay et d’autres acteurs. 

Si, d’une manière générale, l’ensemble des entreprises françaises a été touché durement par cette crise, les fonctions achats vivent cette période très différemment selon les secteurs d’activité, les zones géographiques d’approvisionnement ou encore les catégories d’achats.

« Cette crise inédite par ses conséquences met en lumière le rôle primordial du dialogue. En effet, ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui avaient déjà mis en place les outils propices à une collaboration efficace avec leurs fournisseurs. La bonne nouvelle c’est que la majorité des directeurs achats interrogés vont aller dans ce sens voire s’engager davantage. Cette crise est une opportunité à saisir pour repenser la stratégie achat, la rendre plus responsable et s’engager dans une démarche solidaire vis-à-vis de ses partenaires. »

Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises

Afin de faire face, la réorganisation des entreprises a permis des collaborations renforcées avec les directions financières, juridiques, ressources humaines ou développement durable. La fonction achats, déjà stratégique pour le développement de l’entreprise, est devenue un maillon indispensable de la prise de décision et a été considérablement modifiée depuis le début de cette crise.

Découvrez l’intégralité de l’enquête ici

Enseignements sur la relation client-fournisseur : 

Un fait majeur : le renforcement du dialogue fournisseurs a été essentiel durant cette crise. Beaucoup de fonctions achats entendent poursuivre dans cette voie et ainsi collaborer davantage avec les acteurs de leurs chaînes d’approvisionnement à l’avenir.

  • La connaissance des fournisseurs et le dialogue ont également été des éléments clés de réussite. 62% des sondés estiment d’ailleurs que cette crise les a fait prendre conscience qu’ils avaient une connaissance insuffisante de leurs chaînes d’approvisionnement.

  • Beaucoup d’entreprises ont saisi l’opportunité de cette crise pour renforcer leurs liens avec leurs fournisseurs. Il était primordial en effet d’assurer ce dialogue pour mieux identifier les risques liés à la situation et garantir le paiement des factures dans les délais voire en avance. Ainsi, 67% des sondés ont respecté voire raccourci leurs délais de paiement.

  • Pour la majorité des répondants, cette période a été synonyme de changements dans leur façon de gérer les risques liés aux achats : 57% des répondants étaient en effet d’accord ou tout à fait d’accord pour dire que cette crise a entraîné l’identification de nouveaux risques liés aux achats. D’ailleurs une très grande majorité de personnes identifie les ruptures d’approvisionnement, les risques logistiques et juridiques dans les relations fournisseurs comme les 3 risques à gérer en priorité au sortir de la crise.

  • Plus de trois quarts des répondants estiment que leur politique « achats responsables » les a aidés dans la gestion de la relation fournisseurs et le maintien de leur activité. Cela a permis également de mieux gérer les risques de rupture d’approvisionnement, et de gagner en visibilité sur la reprise. 

Un point d’alerte, seuls 30% des acheteurs interrogés considèrent que “les risques sociaux et environnementaux seront à gérer de façon plus accrue au sortir de la crise” à l’opposé de l’opinion de nombreuses parties prenantes...

Notre étude montre l’évolution des priorités pour les Directions Achats. Si le sujet de l’évaluation et la préservation de la santé financière des fournisseurs reste évidemment primordiale, d’autres enjeux comme la relocalisation et la traçabilité deviennent cruciaux. Des processus spécifiques seront à mettre en œuvre pour s’assurer de répondre de la bonne façon à ces nouvelles priorités. En parallèle, nous notons que les enjeux sociaux et environnementaux sont perçus de façon moins importante par nos interlocuteurs, alors que de nombreuses parties prenantes alertent déjà sur l’augmentation des risques sur ces sujets.”  

Fanny Bénard BuyYourWay, cabinet de conseil en achats responsables

 

Aller plus loin : 

Cinq étapes pour démarrer une démarche achats Responsables Création de valeur via les achats responsables : étude de cas Air Liquide

 

A propos de l'auteur

Veronique Seel

Véronique Seel has been creating French content (data/studies/analysis and interviews) for EcoVadis since 2017. A graduate of the Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris) in Engineering and B2B Marketing, Véronique progressively specialized in CSR and sustainability during her time as consultant for Vigeo Eiris, then helped BNP Paribas Cardif to create a Sustainable Development department, followed by three years contributing to cleantech and mobility projects in the European Atlantic Area. Véronique Seel is a partner of the Coapi cooperative based in La Rochelle, France.

Plus de contenu par Veronique Seel
Article précédent
Économie circulaire : où en sont les entreprises ?
Économie circulaire : où en sont les entreprises ?

Les initiatives à grande échelle et les collaborations inter-entreprises sont un préalable à la transition ...

Article Suivant
Scope 3 : cachez ce carbone que je ne saurais voir...
Scope 3 : cachez ce carbone que je ne saurais voir...

Associer la chaîne amont et aval et les fournisseurs -en majorité des PME- dans la lutte contre le changeme...