Conférence Achats Responsables EcoVadis : 5 messages adressés aux entreprises

April 4, 2022 FR EcoVadis FR

Merci ! Les 14 et 15 mars 2022, plus de 3200 professionnels de 77 pays, dirigeants d’entreprises, leaders d'opinion, experts à l'intersection du développement durable et des achats ont participé à la conférence annuelle achats responsables d'EcoVadis : #Sustain 2022 

Sous le thème #DestinationImpact, les sessions disponibles en replay, regorgent de témoignages forts, originaux et parfois un rien provocants sur les questions complexes de durabilité auxquelles sont confrontés les dirigeants et responsables achats dans un monde de plus en plus imprévisible. Cet article récapitule cinq messages forts adressés à la communauté des entreprises par les intervenants à l’occasion de cet événement annuel international.

 

1. Il est temps d'agir / The Time to Act is Now

S'il y avait un fil conducteur dans les nombreux échanges durant Sustain 2022, c'était l'impératif d’urgence. 

De nombreux intervenants ont appelé les entreprises “à agir de toute urgence” pour faire face à la série de crises interdépendantes qui ont déjà un impact profond sur notre planète et les communautés à travers le monde.

Pour Holly Elwood, conseillère principale du programme d'achats Environmentally Preferable Purchasing à l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA): "Le changement climatique est à nos portes, nous devons absolument agir aussi vite que possible et utiliser tous les outils à notre disposition pour réaliser des progrès, les achats sont clés”. “Représentante” du plus gros acheteur aux Etats Unis -l’Etat-, elle a rappelé à l’ensemble des responsables et chefs d’entreprise que les marchés publics sont essentiels.

En effet, le récent rapport du GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), le dernier d'une longue série de publications, confirme l'urgence d'agir pour le climat, a rappelé la militante Evelyn Acham, coordinatrice nationale du Rise Up Movement. Son point de vue est que l’approche orientée impact incitera les chefs d'entreprise à produire et rendre publics des résultats concrets et mesurables. Comme l’a évoqué Uwe Schultze, conseiller principal du European Governance & Sustainability Center du Conference Board : “Que voulons-nous dire par "impact" ? Il ne s'agit pas de compter, par exemple, le nombre d'ateliers formation fournisseurs que vous organisez - ce ne sont que des entrées. Il ne s'agit pas non plus de compter les audits de fournisseurs que vous réalisez - ce ne sont que des résultats. Ce que nous entendons par "impact", c'est la réduction permanente de l'empreinte carbone ou l'augmentation du nombre de travailleurs de votre chaîne de valeur qui perçoivent un salaire décent.”

Pour en savoir plus sur la méthode adoptée par EcoVadis pour aider les entreprises engagées dans le réseau à générer un impact durable à plus grande échelle, consultez le rapport EcoVadis Network Impact Report 2022.

 

2. Tirer parti de la collaboration intergénérationnelle / Leverage Intergenerational Collaboration

Peu de défis auxquels notre planète et notre société sont confrontées cristallisent autant l'interconnexion essentielle de l'humanité que la crise climatique. De même qu'aucune entreprise ou aucun gouvernement ne peut s'attaquer seul à un problème complexe et mondial tels que l'augmentation des niveaux de CO2 ou la perte de biodiversité, les décisions relatives au climat prises (ou non prises) par les dirigeants actuels ont nécessairement des conséquences profondes pour les générations futures. C'est pourquoi, comme l'a souligné Paul Polman, ancien PDG d'Unilever et co-auteur de Net Positive, il est temps que les chefs d'entreprise "ne se contentent pas de donner aux jeunes un siège à la table" lorsqu'ils abordent les questions de durabilité, "mais leur donnent réellement la table" et leur donnent les moyens d'influencer les politiques.
 

Evelyn Acham, une militante de la justice climatique d'origine ougandaise et coordinatrice nationale du mouvement Rise Up, a développé ce point avec éloquence lors d'une session sur le thème "Renverser le cours des choses en matière d'action climatique : le temps presse !". "Laisser de côté les voix des personnes qui vivent réellement la crise climatique, celles qui sont vraiment en première ligne, est l'un des principaux obstacles à une collaboration efficace", a souligné Mme Acham. "La collaboration intergénérationnelle est essentielle pour parvenir à la justice climatique."

Ester Galende-Sánchez, chercheuse en politique climatique au Centre basque pour le changement climatique (BC3), a fait écho au sentiment de sa collègue, soulignant que "nous devons commencer à ouvrir des espaces de prise de décision pour les jeunes ; nous avons besoin de plus de diversité.... Nous devons construire l'idée que les différentes générations peuvent apprendre les unes des autres de manière bidirectionnelle, et pas seulement les jeunes générations des adultes."

Evelyn Acham et Ester Galende-Sánchez (de gauche à droite, à l'écran) en conversation avec les co-CEO d'EcoVadis, Pierre-François Thaler et Frédéric Trinel (assis), et la responsable de l'innovation en développement durable, Julia Salant (debout), pendant Sustain 2022.

 

3. Adopter une approche holistique de la durabilité/Adopt a Holistic Approach to Sustainability

Soulignant l'interconnexion des différentes générations dans la lutte contre le changement climatique et l’adaptation, la militante a également évoqué l'enchevêtrement complexe des impacts sociaux et environnementaux négatifs issus de pratiques commerciales irresponsables. "La crise climatique est interconnectée ; une crise en entraîne une autre", a -t-elle observé. "Les solutions ne sont pas non plus isolées. Nous ne pouvons pas parvenir à l'égalité des sexes ou à la justice sociale sans nous attaquer à la crise climatique." Dans ce contexte, Michelle Moore, responsable des achats chez The Chemours Company, remarque que la durabilité ne doit pas être cloisonnée dans la stratégie d'entreprise, ni être la compétence d’un "département", soulignant que "la durabilité, c'est le travail de chacun, la responsabilité de chacun". Pour orienter sa trajectoire d’entreprise vers un modèle plus responsable, une équipe dirigeante gagne à collaborer plus étroitement, mutualiser à tous les niveaux et sur tous les domaines.
 
Comment engager son comité de Direction > nouveau Livre Blanc Engager votre comité de direction dans une démarche RSE”.  
 

La justice sociale est aussi importante que la responsabilité climatique dans la stratégie de durabilité des entreprises. La diversité, l'équité, l’égalité salariale et l'inclusion (DE&I) ont fait l’objet de deux sessions à Sustain 2022. 

À la lumière des mouvements #MeToo et Black Lives Matter, les enjeux de diversité sont une priorité pour les dirigeants d'entreprises et les responsables achats. Face aux inégalités liées au genre, à l’origine et à l'orientation sexuelle des salariés dans les entreprises au niveau international, ces experts soulignent l'impératif d'agir davantage.

Keri Gilder, CEO de Colt Technologies Services, conseille aux chefs d'entreprise de considérer "la diversité comme un impératif stratégique, et pas seulement comme un impératif moral". Pour preuve ? Une série de données empiriques démontrent que les équipes “diversifiées” sont à la fois plus productives et plus créatives. "Je n'en reviens pas que davantage d'entreprises et de comités de direction ne se penchent pas plus sur cette question", a conclu Keri Gilder, ajoutant : "Vous ne pouvez pas ignorer la diversité et l’inclusion lorsque vous parlez de durabilité et vous devez les prendre en compte sur l'ensemble de votre chaîne d'approvisionnement."

Lisa Spice, Director of Global Strategic Sourcing & Supplier Inclusion chez Levi Strauss & Co, et Anna Hakobyan, Global Supplier Diversity, Sustainability & Government Compliance Lead chez AstraZeneca, se sont fait l'écho de cette perspective lors de la  session "Diversité et inclusion dans les opérations et les chaînes d'approvisionnement mondiales". Tout comme Mme Hakobyan a présenté la "diversité et l'inclusion" comme "un droit et une force pour les entreprises”, Mme Spice a rappelé l’importance des exigences et pressions issues des clients consommateurs "Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas faire de diversité. Une entreprise grande consommation doit représenter ce que sont les consommateurs et c'est un monde et un marché en évolution."

Les consommateurs ont changé ! Selon le classement de la responsabilité des grandes marques 2021, une majorité des consommateurs (59%) déclarent avoir significativement intégré l’impact environnemental et dans une moindre mesure (40%) les impacts sociaux et sociétaux dans leurs choix de consommation.