Baromètre ObsAR 2021 : la relation fournisseur, un enjeu primordial dans le contexte actuel

February 18, 2021 Veronique Seel

Devenu une référence pour les responsables achats en France, le baromètre annuel ObsAR analyse tous les ans les pratiques achats responsables des acteurs publics ET privés. 

La participation record au douzième «Baromètre des Achats Responsables ObsAR 2021» est en soi, avant même les résultats, un signe de l’intérêt renforcé pour les achats responsables pour toutes les organisations françaises, du secteur privé, mais aussi du secteur public. 

L’enquête a été réalisée en ligne auprès de 316 décisionnaires français en matière d’achats responsables entre le 9 novembre et le 18 décembre 2020.

La force de ce baromètre est d’interroger chaque année en France à la fois des décisionnaires du secteur public (39%  cette année contre 27% en 2019) et du secteur privé (55% contre 69% en 2019) :

  • 116 issus d’organisations publiques (collectivités, ministères, fonction publique hospitalière... )

  • 171 issus d’entreprises du secteur privé (Industrie, Commerce et Services).

  •  29 issus d’autres organisations (association, syndicats, etc...)

Baromètre des Achats Responsables ObsAR

Pour référence :

Baromètre EcoVadis Achats Responsables

1 Questionnaire (déclaratif)

Tous les ans
100% France
Acheteurs publics et privés
316 répondants en 2020 !

2 Questionnaires (déclaratifs)

Tous les 2 ans, acheteurs du secteur privé (Industrie, commerce et services)
200 répondants en 2019 côté acheteurs (50% Europe) et “voix des fournisseurs” (400 répondants - monde)

Douzième édition (Questionnaire remanié) Accès aux Résultats 2021 (ObsAR)

Enquête 2021 en cours : accès au questionnaire "côté acheteurs" 

 

Très attendus, les résultats de cette douzième édition, marqués par la(es) crise(s) que nous traversons, prouvent que les achats responsables offrent un cadre d’action qui répond pleinement aux enjeux de résilience. 

 

Actions mises en place avec les fournisseurs pour faire face aux difficultés liées à la Covid-19

Parmi les actions de soutien mises en place avec les fournisseurs pour faire face aux difficultés liées à la pandémie de COVID-19 lors du premier confinement, outre l’action sur les délais de paiement, les autres actions les plus citées sont la contribution aux surcoûts Covid-19 supportés par les fournisseurs, l’accompagnement des fournisseurs et une communication régulière avec eux.

Crise sanitaire et délai de paiement : une pratique à fort impact, mais...

  • 55% des répondants toutes catégories ont prolongé les contrats
  • 56% ont accordé des avances de trésorerie ou raccourci les délais de paiement vis-à-vis de leurs fournisseurs.

La mise en place de délais de paiement inférieurs à 30j en 2020 sont en hausse par rapport à l’an passé (+6%) pour atteindre 25% des répondants.... Cependant, dans le même temps, il y a un doublement des retards de paiement par rapport aux obligations légales (10% par rapport à 5% l’an passé).

 

« On voit bien qu’en 2020 le choc a été violent pour les entreprises malgré les cellules de crise mises en place par l'État. Et même si certaines organisations ont été reconnues et valorisées pour leur comportement exemplaire pendant le 1er confinement, il n’y a pas eu que des bons comportements vis-à-vis des fournisseurs et c’est bien ce que l’on constate dans ce dernier chiffre. » 

Annie Sorel, Vice-présidente de l’ObsAR.

Engagement récent (- 2 ans) de nombreuses organisations dont PME, “malgré -ou grâce-” au contexte 2020

77% des organisations ayant répondu à l’ObsAR ont mis en place une stratégie Achats Responsables dont 21% depuis moins de 2 ans. 

« La démarche des Achats Responsables se déploie dans de plus en plus d’organisations, malgré -ou grâce- au contexte particulier de l’année 2020 » 

Pierre Pelouzet, Président de l’ObsAR.

35% des PME ayant répondu à l’enquête ont mis en place une politique Achats Responsables depuis moins de 2 ans. 

Les PME désignent à 57% les achats responsables comme prioritaires. De plus en plus de dirigeants de PME sont ainsi convaincus que leur entreprise TPME gagnerait à faire des achats un moteur essentiel de croissance, et ce, quelle que soit la taille

 

Crise économique et actualité réglementaire, deux leviers d’accélération des Achats Responsables

La responsabilité sociale (conditions de travail, droits de l’homme et la diversité) et la protection de l’environnement sont toujours les 2 composantes fondamentales des achats responsables pour toutes les organisations (public, privé, grandes entreprises, PME). 

Elles sont rejointes sur le podium par la lutte contre la corruption pour les grandes entreprises, la maîtrise durable des coûts pour les PME et l’accès des PME aux marchés pour le secteur public.

L’ObsAR y voit un lien direct avec la crise économique actuelle et l’actualité réglementaire : lois Sapin 2, Devoir de vigilance européen, transition énergétique, anti-gaspillage et économie circulaire.

 

Le risque et la conformité ne sont plus seuls en tête des motivations pour mettre en œuvre une approche plus responsable des Achats

Mise en conformité et contribution aux engagements RSE de l’organisation demeurent les raisons principales invoquées pour déployer les achats responsables (sujets prioritaires pour plus du tiers des répondants). La maîtrise des risques et l’amélioration de la relation avec les fournisseurs sont considérées d’égale priorité par 23% des répondants.

« La relation fournisseur est un enjeu primordial dans le contexte actuel, pour les donneurs d’ordre comme pour les fournisseurs eux-mêmes » 

Fanny Bénard, Vice-Présidente de l’ObsAR.

 

Côté donneurs d'ordre : une démarche insuffisamment robuste au regard des exigences de la loi sur le devoir de vigilance.

Sur l’ensemble de l’échantillon, 40% des répondants (203) ont réalisé une cartographie des risques.

70% des grandes entreprises et 33% des PME interrogées déclarent disposer d’une cartographie formalisée des enjeux RSE et achats. 

Mais, parmi les répondants avec cartographie des risques en place, près de 60% ont une cartographie sur une seule dimension, le plus souvent par catégorie d’achats (secteur d’activité).

 

« Parmi les répondants avec cartographie des risques en place, près de 60% ont une cartographie sur une seule dimension, ce qui rend la démarche insuffisamment robuste au regard de la norme et des exigences de la loi sur le devoir de vigilance. »  

Bruno Frel, administrateur de l’ObsAR.

Pour terminer sur un signe positif,

44% des acheteurs en grandes entreprises chiffrent mieux cette année leur contribution à la création de valeur globale pour leur organisation !

Ce qui confirme la corrélation entre achats responsables et création de valeur. La fonction Achats se voit désormais confier la mission de mettre en place un programme achats responsables avancé à forts retours sur investissement.

Pour aller plus loin sur les résultats Entreprises, EcoVadis et l’ObsAR préparent un webinaire focalisé sur les pratiques achats et outils, relation fournisseurs et retours sur investissement (ROI).

 
 

D'ici là, après le baromètre français achats responsables ObsAR,

c’est au tour d’EcoVadis de vous inviter à participer à son édition 2021 ! 

Répondez à l'enquête internationale et obtenez en avant-première les résultats

Cette édition (la septième depuis 2007) est développée en partenariat avec l’université de Stanford GSB en Californie et ses chercheurs de la “Value Chain Innovation Initiative”

Au titre d’entreprise française, votre participation est essentielle pour disposer de résultats représentatifs par grande zone géographique et grands secteurs. Comme tous les 2 ans, les niveaux de maturité en achats responsables, mais aussi l’évolution des stratégies organisationnelles seront mesurés ainsi que les principaux outils utilisés. 

Le questionnaire "côté acheteurs" (en français) demande environ 10 minutes de votre temps, cela peut être l’occasion d’échanger avec d’autres directions à l’interne sur les enjeux 2021 liés à la supply chain ?

Le questionnaire "côté fournisseurs" est aussi disponible en version française, à diffuser le plus largement possible !  

 

A propos de l'auteur

Veronique Seel

Véronique Seel has been creating French content (data/studies/analysis and interviews) for EcoVadis since 2017. A graduate of the Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris) in Engineering and B2B Marketing, Véronique progressively specialized in CSR and sustainability during her time as consultant for Vigeo Eiris, then helped BNP Paribas Cardif to create a Sustainable Development department, followed by three years contributing to cleantech and mobility projects in the European Atlantic Area. Véronique Seel is a partner of the Coapi cooperative based in La Rochelle, France.

Plus de contenu par Veronique Seel
Article précédent
Schéma de Promotion des Achats Publics Socialement et Écologiquement Responsables (SPASER) : “des chiffres décevants”
Schéma de Promotion des Achats Publics Socialement et Écologiquement Responsables (SPASER) : “des chiffres décevants”

Tribune 11 mars 2021 CNA & Cercle de Giverny : “Faire de la commande publique un moteur de la transition éc...

Article Suivant
L'évaluation RSE comparée à la moyenne sectorielle, déclencheur de l'accélération d'actions multiples pour réduire l'impact environnemental
L'évaluation RSE comparée à la moyenne sectorielle, déclencheur de l'accélération d'actions multiples pour réduire l'impact environnemental

Afin de répondre aux attentes de ses clients et aussi à la nécessité de livrer une qualité irréprochable po...