#Sustain 2022 Accélérer et amplifier l'impact mondial des entreprises avec les ODD

April 20, 2022 Veronique Seel

Destination Impact : Il nous reste 8 ans pour atteindre les 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD).

Les ODD à l’agenda des Directions Achats

Nous l’annoncions en septembre 2021 : l’un des premiers résultats du Baromètre Achats Responsables EcoVadis semblait indiquer que la pandémie avait inscrit les Objectifs de Développement Durable dans l'agenda des directions Achats interrogées. 

La réalisation des ODD (objectifs de développement durable) est devenue en 2 ans une priorité pour les dirigeants Achats, avec 63% d’entre eux la déclarant comme « très importante » en 2021, contre seulement 25% en 2019.

Durant les 2 jours de conférence Achats Responsables sous la bannière Destination Impact, les Objectifs de Développement Durable étaient en toute logique bel et bien de la partie ! 

A peine un mois après l’appel d’António Guterres de l’ONU, l'accélération et la transposition à plus grande échelle des Objectifs de développement durable (ODD) est un fil rouge pour parcourir les sessions des deux jours de conférence #Sustain2022 qui ont rassemblé cette année plus de 3200 participants, professionnels achats, développement durable et RSE de 77 pays.

 

Les sessions sont disponibles en replay : RDV sur Sustain

 

L’objectif 16 “Paix, Justice et Institutions efficaces” en toile de fond

 

En ouverture, les deux co-fondateurs et la communauté EcoVadis ont souhaité rappeler leur solidarité et leur soutien aux personnes touchées par le conflit en Ukraine

L’Objectif 16 Paix, justice et Institutions efficace, a été évoqué tout au long des 2 jours à de nombreuses occasions et par de nombreux intervenants, reconnaissant ainsi l'importance de la paix dans notre objectif commun de créer un monde plus durable et plus sûr pour tous.

De nombreux intervenants se sont déclarés profondément préoccupés par l'impact négatif et durable que cette guerre aura sur la vie des gens en Ukraine, en Russie et dans les pays voisins.

 

Le cadre d'engagement volontaire des 17 ODD comme vecteur d’impact positif, ligne directrice commune de plusieurs intervenants

Paul Polman, notre conférencier d’ouverture a été choisi en 2015 pour rejoindre le panel des Nations Unies chargé d’élaborer les objectifs de développement durable au niveau mondial.

C’est l’un des patrons les plus respectés pour ses engagements climatiques. Durant 10 ans, de 2009-2019, il a dirigé l’une des plus grandes multinationales au monde, Unilever, dont le portefeuille de marques comprend par exemple Axe, Ben & Jerry's, Dove, Lipton, Knorr, Cif, Omo, Rexona, Skip, Williams, Maille, Amora, Signal, Monsavon, Miko, Éléphant, Cajoline...

Depuis, en parallèle de ses missions institutionnelles, il est le co-fondateur de Imagine dont la mission est d’accompagner des grands patrons dans la transformation de leur entreprise et “galvaniser les leaders de l'industrie autour des objectifs de développement durable 2030.”

Orienté mentalement 100% impact positif, son livre co-écrit avec Andrew Winston, “Net positive. How Courageous Companies Thrive by Giving More than They Take”, repose sur la théorie du point de bascule : entraîner d’abord un petit nombre d’entreprises qui donnent plus qu’elle ne reçoivent, avec pour objectif d’entraîner ensuite tout un secteur. Sur cette approche, “le net zero ne suffit pas”, il faut du courage donc du coeur "Le leadership courageux est basé sur le cœur, il s'agit de ramener l'humanité dans les affaires"
 

L’interview de Paul Polman et ses recommandations auprès de la communauté business est disponible en replay 
Net Positive : Comment les entreprises prospèrent en donnant plus ! avec Paul Polman
 
Bien d’autres intervenants durant ces deux jours se sont référé à ce cadre d’engagement volontaire, par exemple :
 
Intervention de l’association internationale Sustainable Procurement Pledge (SPP) dont la mission est de “fournir des outils et des connaissances et faciliter les discussions afin d’atteindre les objectifs de l'ONU en matière de développement durable”. Cette organisation de terrain appelle au rassemblement des acheteurs, chercheurs et praticiens en approvisionnement qui tous souhaitent sensibiliser et diffuser le plus largement possible les bonnes pratiques et outils concrets en achats responsables. Avec plus de 5 400 ambassadeurs engagés, l'association SPP est centrée sur l'impact positif des achats. Alignés sur le Pacte mondial des Nations Unies et les Objectifs de Développement Durable, les cinq principes clés du SPP définissent le cadre et le mode de collaboration autour d'un même objectif : faire adopter et mettre en application les pratiques achats responsables par le plus grand nombre possible d'acheteurs et de professionnels agissant au sein des chaînes d'approvisionnement mondiales d'ici 2030.
 

Dans la session “Favoriser l'impact positif à grande échelle avec B Corp et EcoVadis” Augustin Boulot Executive Director, de B Lab France a cité l’auto diagnostic des 17 ODD comme un exemple du type de projets de développement communs basés sur les complémentarités. Un premier document présente  les champs du possible entre les deux organisations.


Rebondissant sur la notion de courage évoquée par Paul Polman, Uwe Schulte, responsable du centre de développement durable mondial, The Conference Center, est revenu sur la notion de couverture des ODD, exhaustivité ou priorisation, lors de la session “L'impact : Mot à la mode ou appel à l'action ?”  "Oui, il faut être courageux et remettre en question son propre modèle d'entreprise. Cela demande beaucoup plus que de faire quelques audits ; cela demande d'avoir une stratégie clairement intégrée, de comprendre quels sont vos problèmes matériels, cela ne veut pas dire que vous devez couvrir tous les ODD - vous devez regarder ce sur quoi votre entreprise a un impact matériel et ensuite l'aborder pour un impact positif. La profondeur et la précision sont donc également très importantes... La chaîne d'approvisionnement n'est pas seulement pour les gens de la chaîne d'approvisionnement, elle doit faire partie de la stratégie globale de l'entreprise."

Mise à l’honneur des ODD 5 (égalité des sexes) et ODD 10 (réduire les inégalités) : 

interview de Keri Gilder, présidente-directrice générale (CEO) de Colt, ou bien encore la session consacrée au living wages. Keri Gilder est animée par la promotion de l'inclusion et de la diversité. Elle souhaite faire de Colt une entreprise où chacun peut se sentir pleinement épanoui. En outre, Keri soutient cette ambition dans son secteur en présidant le conseil sur la diversité et l'inclusion du TM Forum et du Global Telecom Women's Network.

L’Objectif 13 “Prendre d'urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions” était au cœur de nombreuses sessions vu le poids que représente la chaîne d’approvisionnement dans les émissions de CO2. De la plénière “Entre biodiversité et changement climatique” avec Pavan Sukhdev, ancien président du WWF, PDG et fondateur du GIST, et Johan Rockstrom, Professeur et directeur de l'Institut de Potsdam pour la recherche sur l'impact climatique à “Vos clients se sont engagés dans la décarbonisation. Et vous ?” ou bien encore “De l'ambition à l'action : Décarbonisation de la chaîne d'approvisionnement.”

Enfin, sur le dix-septième et dernier objectif “Partenariats”, la session “Initiatives sectorielles : Collaborer pour accélérer” était un bon exemple du sous objectif “Renforcer le partenariat mondial pour le développement durable, associé à des partenariats multipartites permettant de mobiliser et de partager des savoirs, des connaissances spécialisées, des technologies et des ressources financières, afin d’aider tous les pays, en particulier les pays en développement, à atteindre les objectifs de développement durable”

 

Les ODD inscrites dans les pratiques des lauréats achats responsables #Sustain2022 :

Les prix EcoVadis récompensent les entreprises et les fournisseurs qui mettent en place des pratiques durables dans le domaine des achats et de la chaîne d'approvisionnement. Ils célèbrent l'excellence et les performances exceptionnelles des entreprises dans leurs relations avec leurs partenaires commerciaux. Cette année, Schneider Electric, W.R. Grace, John Deere, Auchan Retail, Unilever et Klabin récompensés par EcoVadis pour leurs engagements RSE ainsi qu’un palmares mondial de petites et moyennes entreprises évaluées.

L’alignement de Schneider Electric sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) est reconnu. Lors du congrès 2021, le PDG Jean-Pascal Tricoire rappelait que l’entreprise avait fait partie des premiers à adopter le Pacte mondial et les Objectifs de Développement Durable, “parce que nous avions besoin d'une grammaire commune, d'un référentiel commun, afin de  progresser tous ensemble”. Lauréat dans la catégorie “Achats responsables :  Best Value Chain Engagement” Schneider Electric, selon le jury, a su combiner une stratégie et un engagement intégrés dans le cadre du programme de développement durable des fournisseurs (SSP), une contribution aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, avec une attention particulière aux conditions de travail et aux droits de l'homme, et des relations solides et durables avec les fournisseurs.

WR grace, co-lauréat de cette catégorie, est moins connu en France. Le jury a récompensé l’intensification des efforts et ses objectifs ambitieux alignés sur les ODD des Nations Unies, le soutien de la direction et le leadership du programme pour inscrire les critères de durabilité dans les fonctions, les processus et les performances.

L’Amérique du Sud était à l’honneur avec le lauréat Klabin dans la catégorie “Achats responsables : Best Portfolio CSR Performance Improvement”.

Klabin est le plus grand producteur et exportateur de papier destiné aux emballages et packaging au Brésil, et a commencé à travailler avec EcoVadis en 2019. Si ce prix est basé exclusivement sur la progression statistique des performances RSE de ses fournisseurs, il est intéressant de noter que Klabin a mis en ligne les KSDGs - Klabin Sustainable Development Goals, alignés sur l'agenda 2030 des Nations unies. Ces objectifs KSDG organisent et guident les étapes prioritaires de l'entreprise en matière d'environnement, de société et de gouvernance d'entreprise (ESG) et adhèrent à son plan de croissance stratégique.

 

Destination Impact : prêt(e) à viser des objectifs INconfortables ?

En conclusion de ce fil rouge sur les ODD, voici l’une des recommandations du conférencier d’ouverture, Paul Polman et la mentalité entrepreneuriale “net positive”. Pour impacter positivement, il faut du courage, et les engagements de contribution aux 17 objectifs doivent être IN-confortables pour toutes les organisations courageuses.

Le net zéro n'est pas assez inconfortable... Devenez INCONFORTABLE - avec vos objectifs, et votre ambition !” Paul Polman

Un grand MERCI aux plus des 3200 participants et aux plus des 70 intervenants qui ont rythmé ces 2 jours de conférences ainsi qu’aux 25 partenaires engagés avec qui nous explorons tous les jours les meilleurs moyens de générer des impacts sociaux et environnementaux positifs à grande échelle.

 

Toutes les sessions sont à présent disponibles en replay : RDV sur Sustain.
 

Bonne exploration : suivez les liens de l'ensemble du programme 2022. 

Ce premier Rap up à chaud - (clin d’oeil à Baba qui ne fera sourire que ceux qui ont assisté à #sustain2022) sera suivi d’une traduction en français de la synthèse en anglais.

A propos de l'auteur

Veronique Seel

Véronique Seel has been creating French content (data/studies/analysis and interviews) for EcoVadis since 2017. A graduate of the Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris) in Engineering and B2B Marketing, Véronique progressively specialized in CSR and sustainability during her time as consultant for Vigeo Eiris, then helped BNP Paribas Cardif to create a Sustainable Development department, followed by three years contributing to cleantech and mobility projects in the European Atlantic Area. Véronique Seel is a partner of the Coapi cooperative based in La Rochelle, France.

Plus de contenu par Veronique Seel
Article précédent
Baromètre ObsAR 2022 : le recours à une cartographie des risques encore trop insuffisant
Baromètre ObsAR 2022 : le recours à une cartographie des risques encore trop insuffisant

Le baromètre des achats responsables de l’ObsAR 2022 pointe du doigt le fait que la cartographie des risque...

Article Suivant
Congrès International Sustain 2022 : Sessions Disponibles en Replay
Congrès International Sustain 2022 : Sessions Disponibles en Replay

Sous la bannière #DestinationImpact, la conférence internationale Sustain rassemblera comme chaque année de...

Découvrez dans ce nouveau rapport comment les entreprises ont un impact positif sur les enjeux RSE

Télécharger