Transition énergétique et empreinte carbone au sein du groupe ENGIE

April 30, 2021 FR EcoVadis FR

Intervention de Claire Waysand, vice-présidente et secrétaire générale, ENGIE

Avec un chiffre d’affaires de plus de 60 milliards d’euros et plus de 170 000 salariés, le groupe français ENGIE est un acteur majeur dans le domaine de la transition énergétique, de la production et distribution, du gaz naturel, du nucléaire, des énergies renouvelables. La Vice-présidente  Claire Waysand est intervenue lors de la conférence annuelle EcoVadis dédiée aux achats responsables #Sustain2021,  en répondant aux questions de Sylvain Guyoton, Senior Vice president Research EcoVadis. Accès à la session intégrale

"Nous avons réduit notre propre empreinte carbone de 60% au cours des dernières années et nous visons à la réduire encore par 2 d’ici 2030."
 

Aider nos clients à réduire leur consommation d’énergie

Pour atteindre nos objectifs -et il peut sembler bizarre pour une entreprise comme ENGIE de le dire- nous réfléchissons et travaillons à aider nos propres clients à réduire leur consommation d’énergie. Nous savons que nous avons besoin d’une réduction de la consommation d’énergie d’environ 30% à 40% pour atteindre les objectifs nécessaires à la lutte contre le changement climatique, c’est donc une façon : aider nos clients. Nous travaillons à le mesurer, et nous pourrons de plus en plus donner des mesures concrètes de notre contribution à cette réduction de la consommation d’énergie et des émissions mondiales.

Les fournisseurs sont clés dans la réduction de notre empreinte carbone

Parlons des fournisseurs. Ils sont essentiels dans notre entreprise. Pour réduire l’empreinte du groupe ENGIE, nous visons également à réduire l’empreinte de nos fournisseurs et nous y travaillons avec vous, avec EcoVadis. 

 

Atteindre 60% d’énergies renouvelables en 2030 

Nous sommes un producteur d’énergie sans pétrole.

Nous étions une compagnie gazière, et nous le sommes encore, et nous croyons fermement que, dans un certain nombre de pays, le gaz est une énergie de transition très puissante. Il réduit l’empreinte carbone dans tous les pays où l’électricité provient du charbon. Dans un certain nombre de cas, vous pouvez passer directement du charbon aux énergies renouvelables. Le gaz est une énergie de transition. C’est aussi une énergie qui devient de plus en plus “verte”, avec le biométhane et l’hydrogène vert.

La part des énergies renouvelables pour une entreprise comme nous aujourd’hui est supérieure à 30%, et nous visons 60% d’ici 2030. 

Nous nous sommes aussi engagés à sortir totalement du charbon dans le monde d’ici 2027. Le charbon est une part marginale de notre production totale d’électricité (4%) mais nous voulons qu’elle soit de 0% d’ici 2027.

 

Européenne convaincue !

Permettez-moi tout d’abord de dire que je ne suis pas un “basher” de l’Europe. J’ai passé des années à travailler sur la construction européenne et l’union monétaire en particulier. 

Pour une transition énergétique efficace, il faut vraiment viser la convergence des efforts des gouvernements, des entreprises et des personnes. L’Union européenne qui vise la neutralité carbone à horizon 2050 est un merveilleux moyen de s’assurer que nous sommes une coalition de 27 pays.

27 pays membres et la capacité d’agir ensemble, c’est un bon point de départ. 

 

Pour un afflux de capitaux vers les énergies renouvelables

Quand on pense au changement climatique et à la transition énergétique, ce dont on a vraiment besoin à ce stade, c’est de déplacer des capitaux vers des investissements nécessaires pour réduire les émissions et investir dans les énergies vertes. Pour les technologies émergentes, comme le biométhane et l’hydrogène vert, vous avez besoin d’un certain soutien des gouvernements, mais la majeure partie des capitaux nécessaires à la transition énergétique seront privés. 

L’UE y travaille de deux manières. Tout d’abord, par une tarification correcte du carbone. Le prix du carbone est vraiment le moyen le plus efficace de s’assurer que chaque fois que vous investissez, vous avez une vision claire des coûts associés en termes d’émissions. La deuxième chose sur laquelle l’Europe travaille est la “taxonomie verte”, en identifiant les investissements nécessaires à la transition énergétique. Ces deux actions sont essentielles. 

Votre conférence annuelle Sustain adresse un public mondial. Pas seulement les Européens. Permettez-moi de terminer en soulignant une fois de plus que nous avons besoin d’efforts dans tous les pays du monde, et quand nous parlons du prix du carbone en Europe, il sera encore plus efficace si un plus grand nombre de pays adoptent la tarification du carbone, et c’est vraiment ce que nous devrions viser pour assurer la transition énergétique.

***
Merci à Claire Waysand pour ce témoignage. Découvrez l’interview dans son intégralité. Liens à l'ensemble des interventions #Sustain 2021 et résumé en français des 2 jours d'échanges sur les achats responsables.

A propos de l'auteur

FR EcoVadis FR

EcoVadis gère une plateforme mondiale d’évaluation et de mutualisation des performances RSE utilisée par plus de 75 000 entreprises de toutes tailles dans 160 pays. EcoVadis combine un système d’information et un réseau d’experts pour mettre à disposition de ses clients acheteurs et fournisseurs des notations simples, fiables et comparables couvrant 200 catégories d’achat et 21 indicateurs (depuis les « émissions de CO2 » au « travail des enfants »).

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par FR EcoVadis FR
Article précédent
Evaluation RSE : retour d’expérience d'un dirigeant d’une TPE française évaluée pour la première fois
Evaluation RSE : retour d’expérience d'un dirigeant d’une TPE française évaluée pour la première fois

Interview Olivier Medam, fondateur d’Apynov : première évaluation RSE auprès d’un tiers de confiance désign...

Article Suivant
Faire de l'évaluation RSE un nouvel avantage financier des PME
Faire de l'évaluation RSE un nouvel avantage financier des PME

La crise actuelle met à rude épreuve les entreprises et tous les partenaires impliqués dans les chaînes d'a...