Engager efficacement les fournisseurs sur la voie du développement durable : une approche globale

April 10, 2024 Beavr Tech

Retour à chaud de la première participation des équipes de Beavr, nouveau partenaire EcoVadis, et partage de quelques enseignements issus des deux jours 100% achats responsables de Sustain 2024. Focus sur une des sessions : “Effective Engagement with Your Suppliers”. 

Sur le marché mondial actuel, qui évolue rapidement, les grandes entreprises sont de plus en plus tenues responsables non seulement de leurs propres pratiques en matière de développement durable, mais aussi de celles de l'ensemble de leur chaîne d'approvisionnement. Avec l'entrée en vigueur de cadres législatifs tels que la directive sur le devoir de diligence des entreprises en matière de développement durable (CSDDD) dans l'Union européenne et le Lieferkettensorgfaltspflichtengesetz (LkSG) en Allemagne, les chaînes d'approvisionnement n'ont jamais été autant sous les feux de la rampe. Toutefois, parvenir à une véritable durabilité au sein de ces réseaux complexes est un formidable défi, principalement en raison de la difficulté d'engager efficacement les fournisseurs sur ce front. 

Cet article vise à mettre en lumière les complexités de ce défi, en explorant les raisons de la réticence des fournisseurs à adopter la durabilité tout en partageant les idées recueillies lors de l'événement Sustain pour surmonter ces obstacles. 
 

I. Le contexte et le défi

L'impératif pour les entreprises de garantir la durabilité de leurs chaînes d'approvisionnement est motivé par une combinaison de pressions réglementaires, de demandes des consommateurs et de la responsabilité éthique d'atténuer l'impact sur l'environnement. Pourtant, lorsque les entreprises s'intéressent aux pratiques de leurs fournisseurs en matière de développement durable, elles se heurtent à une série d'obstacles qui entravent un engagement efficace, directement liés à la nature diverse et complexe des chaînes d'approvisionnement mondiales. En effet, les fournisseurs, qui travaillent souvent avec des marges étroites et sont confrontés à leurs propres défis opérationnels, peuvent trouver difficile de donner la priorité au développement durable parmi une myriade d'autres demandes de la part de leurs clients. 

Les raisons de cette réticence sont multiples :

Une myriade de demandes

L'un des principaux défis est le nombre écrasant de demandes et d'exigences que les fournisseurs reçoivent de la part de divers clients, chacun ayant ses propres critères de durabilité. Ce bombardement de demandes crée un paysage confus pour les fournisseurs, qui peuvent avoir du mal à hiérarchiser les actions ou à discerner les pratiques qui offrent le plus de valeur à leurs opérations et à l'environnement.
En tant que grande entreprise s'informant sur les pratiques de ses fournisseurs en matière de développement durable, n'oubliez jamais que ces derniers reçoivent également des demandes d'autres entreprises qui ne se concentrent peut-être pas sur les mêmes critères ou qui utilisent des cadres d'évaluation différents pour comprendre le profil de risque.

Les coûts

La mise en œuvre de pratiques durables nécessite souvent un investissement initial, qu'il s'agisse de nouvelles technologies, de la formation du personnel, de la modification des matériaux et des processus, ou même du coût de l'évaluation. Pour de nombreux fournisseurs, en particulier les plus petits, ces coûts peuvent être prohibitifs sans l'assurance d'un retour sur investissement tangible - qui existe, mais dont la plupart des fournisseurs doivent être convaincus.
Outre les investissements monétaires, la mise en place de pratiques durables et la réponse aux demandes des parties prenantes exigent également beaucoup de temps et d'efforts que certains fournisseurs - en particulier les plus petits - ne peuvent se permettre d'investir sans prendre le risque de perdre de vue leur objectif et d'avoir un impact sur leurs activités.

La complexité

La mise en place de pratiques durables est loin d'être un concept unique. Elle varie considérablement en fonction de l'industrie, des questions environnementales spécifiques en jeu et des réglementations locales. Cette complexité peut être accablante pour les fournisseurs qui n'ont pas l'expertise ou les ressources nécessaires pour naviguer efficacement dans ces eaux.

Manque de contexte

Sans une compréhension globale de l'importance de la durabilité au-delà de la conformité, les fournisseurs peuvent considérer ces initiatives comme des exigences contraignantes plutôt que comme des opportunités d'amélioration. Ce manque de contexte et d'avantages perçus sape leur motivation à s'engager dans des efforts de développement durable.
 

II. Engager les fournisseurs : les enseignements de Sustain 2024

En réunissant plus de 3 000 participants pour discuter du développement durable et de l'approvisionnement durable, Sustain était l'endroit idéal pour s'enquérir des tactiques que les responsables des achats mettent en œuvre pour engager efficacement leurs fournisseurs sur les questions environnementales, sociales et éthiques.