La RSE, levier de performance pour les TPE et PME françaises

March 22, 2021 Marion Martinez

Guest blog de Marion Martinez de Rupture Engagée qui s’est "librement promenée" au sein des différentes conférences du congrès annuel EcoVadis Sustain dédié aux achats responsables. Carte blanche à son analyse et à sa sensibilité orientée 100% PME.

 

“Repenser” et “Reconstruire”.

Ce sont les 2 verbes qui ont été le moteur de #Sustain2021

Les entreprises, peu importe leur taille, leur secteur, ou leur niveau d’engagement, ont été impactées par le contexte sanitaire actuel. Comme le précisent les fondateurs EcoVadis lors de la session sur les perspectives 2021, “il y a eu plus de changements ces 12 derniers mois que lors de ces 10/15 dernières années.” La période invite les entreprises à repenser leur stratégie, leur manière de faire du business… Et à reconstruire une stratégie soutenable pour la suite. 

Toutes les entreprises sont concernées par cette crise et, pour y faire face et se préparer aux autres crises sociales ou environnementales à venir, elles devront toutes faire partie de la solution : s'engager vers un modèle plus engagé et responsable… Y compris quand on est une TPE ou une PME. 

#RETHINK.REBUILD Faits saillants EcoVadis et perspectives 2021 / Replay

#RETHINK.REBUILD  Faits saillants EcoVadis et perspectives 2021

 

La RSE comme levier de sortie de crise et de performance pour les TPE/PME

Une stratégie soutenable, durable, engagée, responsable… Peu importe comment nous l’appelons, le futur des entreprises doit s’articuler sous l’angle de la RSE et du développement durable. Si les grandes entreprises ont déjà pris le tournant de la RSE, grâce aux contraintes réglementaires (Loi NRE, devoir de vigilance…) et à la pression des consommateurs et des ONG, les TPE et PME quant à elles restent encore trop éloignées de ce type de démarche.

Selon Bpifrance Le Lab, seules 25% des dirigeants de PME/ETI ont une démarche RSE structurée avec un plan d’actions à court ou moyen terme. Or, les stratégies RSE ne concernent pas que les grandes entreprises. Toute entreprise, peu importe sa taille ou son secteur, peut mettre en place une démarche RSE. 

EcoVadis place depuis longtemps la RSE comme axe stratégique.

Évoqué durant l’échange entre Claire Waysand, vice-présidente et secrétaire générale, Engie et Sylvain Guyoton, le développement durable doit s’inscrire dans toutes les décisions. C’est effectivement un des facteurs clés de succès d’une démarche RSE efficace et rentable. L’ensemble des parties prenantes doivent être impliquées dans la démarche RSE.

Cela concerne tous les métiers, y compris, même surtout, les achats. Les achats doivent être responsables. Acheter responsable, cela veut dire qu’autant que possible, il faut privilégier le local, le français, ou bien les fournisseurs qui partagent et communiquent des engagements forts, sur le plan humain et/ou environnemental. 

La clé, dans ce cas là, réside à sensibiliser ses fournisseurs, à les encourager à progresser. L’évaluation EcoVadis se présente donc comme un outil particulièrement efficace pour faire prendre conscience du niveau RSE de l’entreprise, et surtout, de ses axes d’amélioration.  Une démarche RSE s’inscrit dans le temps, dans le long terme : Il faut donc encourager les TPE/PME, fournisseurs, à s’inscrire dès que possible dans une démarche RSE, afin que la progression se fasse d’année en année.
Évidemment, nombreuses sont les entreprises qui ne sont pas encore matures sur le sujet de la RSE. Compte tenu des marchés parfois très concurrentiels, il peut s’avérer difficile de s’orienter vers des fournisseurs engagés. Les directeurs achats du panel ont rappelé aussi l'importance du long terme.
 
#Sustain2021 Panel exécutif Directeurs Achats / Replay
 
#Sustain2021  Panel exécutif Directeurs Achats
 

Les avantages d’une démarche RSE pour une TPE/PME 

Claire Waysand, ENGIE, nous rappelle que la crise sanitaire actuelle ne doit pas nous faire oublier la réalité environnementale et sociale qui était là avant, et qui sera là après. Après le Covid, le changement climatique sera toujours là. La crise sanitaire que nous traversons n’est qu’une crise parmi d’autres que nous devrons traverser : crises environnementales, crises migratoires, crises sociales … Dans ce contexte instable qui ne fait que commencer, force est de constater que les entreprises les plus engagées sont celles qui s’en sortent le mieux. 

La RSE est un véritable levier de performance (+13% de performance globale selon France Stratégie), mais aussi un levier de sortie de crise. Concentrer ses efforts sur le dialogue, la considération et la réponse aux attentes de ses parties prenantes, comme l’implique une démarche RSE, permet de prévenir les risques, et d’anticiper les éventuels bouleversements sociaux, économiques ou environnementaux qui peuvent surgir. 

"Les fournisseurs sont la clé", comme le précise Claire Waysand. L'effort doit être global afin de réduire les consommations d’énergie, nos émissions carbone et de répondre aux challenges offerts par le Covid et le changement climatique.

#Sustain2021 Claire Waysand, vice-présidente et secrétaire générale, Engie / Replay

#Sustain2021  Claire Waysand, vice-présidente et secrétaire générale, Engie

 

Une démarche RSE structurée, présente de nombreux autres avantages, cette fois économiques, qui ne sont pas négligeables, et encore moins en temps de crise :  Une différenciation qui permet d’attirer de nouveaux clients et un projet fédérateur qui permet de fidéliser les collaborateurs et de séduire des candidats. Ces différents avantages concernent toutes les entreprises : Il n’est pas nécessaire de disposer de nombreuses ressources, humaines ou financières, pour mettre en place une démarche RSE efficace (partagée par tous les collaborateurs, vécue en interne), et rentable (qui permet un retour sur investissement suite à l’énergie et aux moyens qui ont été déployés). 

Mettre en place une stratégie d’achat responsable chez les TPE/PME

L’édition 2021 de Sustain nous rappelle l’importance des achats responsables, dans le cadre d’une démarche RSE et la place des PME et TPE. Les petites et moyennes entreprises sont souvent les fournisseurs de plus grandes entreprises. Si la RSE n’est pas encore une contrainte réglementaire pour les petites structures, nous comprenons rapidement que les contraintes imposées aux plus grandes, comme le devoir de vigilance, impactent directement également les petites entreprises.

Les TPE/PME sont de plus en plus sollicitées par leurs donneurs d’ordre sur leurs engagements RSE. L’évaluation EcoVadis est aujourd’hui le moyen le plus efficace, au niveau mondial, pour mesurer la performance RSE et les engagements d’une entreprise. Cette évaluation permet également de mettre en valeur des axes d’amélioration, qui viennent donner des méthodes, outils et connaissances, aux petites structures qui ne sauraient pas par où commencer pour progresser. 

Il est important également de souligner que les TPE/PME peuvent aussi challenger leurs propres fournisseurs sur leur démarche RSE. En effet, dans un souci de cohérence, une entreprise engagée ne peut l’être totalement si ses fournisseurs et prestataires ne le sont pas. Un travail de sensibilisation à la RSE est parfois nécessaire, grâce par exemple à une charte, ou des webinaires d’information. Ces actions de sensibilisation peuvent être poursuivies par une évaluation, au travers d’un questionnaire RSE interne, ou d’un outil externe et mutualisé comme EcoVadis.

 

Valoriser sa démarche RSE n’est pas réservée qu’aux premiers de la classe. 

Les parties prenantes, internes ou externes, sont en attente de transparence et d’amélioration continue. EcoVadis est un moyen très efficace, comme d’autres démarches existantes, de mesurer sa performance RSE, et de mettre en place un plan d’action structuré pour se centrer sur ce qui compte vraiment. 

Olivia Grégoire a ainsi incité les entreprises françaises à ne pas “avoir peur” de l’évaluation en RSE mais au contraire de s’en saisir.

L’évaluation EcoVadis donne l’accès à un score, une note sur 100 points qui permet de mesurer et valoriser les actions et engagements déjà déployés en interne. Communiquer et valoriser ses engagements est un facteur clé de succès en RSE : c'est ce qui permet d’obtenir tous les avantages dont on a parlé plus haut. Des petites entreprises qui obtiendraient un score inférieur à la moyenne lors de la première évaluation EcoVadis pourraient ne pas oser communiquer sur leur score. 

#Sustain2021 Olivia Grégoire Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, France / Replay

#Sustain2021  Olivia Grégoire, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, France

Il est important de valoriser toute entreprise qui s’engage en RSE, peu importe son niveau. On commence tous débutant n’est-ce-pas ? L’important ne serait-il pas de progresser, sans cesse, et de suivre un plan d’action de progrès en mode amélioration continue ? 

Une démarche RSE est une véritable démarche d’amélioration continue et de long terme. Les parties prenantes, internes ou externes, sont en attente de transparence. On ne reprochera jamais à une entreprise d’être transparente, en expliquant qu’aujourd’hui son évaluation EcoVadis (ou autre) met en valeur de nombreux axes de progrès, intégrés dans un plan d’action concret. Que préférez-vous ? Un "dernier de la classe" qui fait des efforts, et progresse ? Ou un "bon élève" qui reste sur ses acquis et ne progresse plus ? 

Conclusion 

Les TPE/PME font face à 2 challenges, formaliser et structurer leur démarche RSE, puis la communiquer et valoriser en externe.  

Si EcoVadis souhaite encourager les TPE/PME à communiquer et valoriser leur fiche d’évaluation, c’est aussi le cas d’autres acteurs et démarches RSE en France. En effet, le Label LUCIE, label RSE de référence en France pour les PME, se positionne comme un label de “progrès”, et non de “niveau” : Cela veut dire que ce qui permet d’obtenir le label LUCIE c’est pas son niveau actuel en RSE, mais plutôt le plan d’actions mis en place pour progresser, et améliorer les points qui auront été vus lors de l’évaluation. C’est aussi l’esprit de la norme ISO26000 qui souligne l’importance de progresser, plutôt que de se contenter de son niveau actuel. Zei, start-up française, permet également aux entreprises de toutes tailles, de tous secteurs, et de tous niveaux, de s’évaluer et de progresser en RSE : “Il ne faut pas hésiter à communiquer sur son score RSE, même s’il n’est pas bon”, expliquait Valentin Bouteiller, Directeur Développement et Impact lors d’un webinaire animé avec Rupture Engagée. 

Ces différentes méthodes accompagnent les entreprises, et les encouragent à progresser, permettant ainsi aux TPE et PME, de s’engager, et de valoriser leurs engagements, ayant des moyens humains et financiers limités, ou non. Les dirigeants de PME ne savent pas par où commencer et sont en attente de méthodes, outils, et connaissances sur la RSE afin de mettre en place une démarche sincère, efficace et rentable.

Mettre en place une démarche RSE quand on est une TPE/PME est sans doute plus facile que dans une grande entreprise. En effet, les prises de décision sont plus rapides, la sensibilisation des équipes également, il est plus simple de faire participer tous les collaborateurs à la démarche… Ces différents éléments sont des facteurs clés de succès, qui viendront contrebalancer le fait que les ressources humaines ou financières peuvent parfois être limitées.

TPE, PME, la RSE est un véritable levier de performance. De nombreux outils, comme EcoVadis, existent pour vous aider à valoriser vos engagements, et mettre en place un plan d’action de progrès.

Sustain 2021 l’aura montré : Il est temps de repenser et reconstruire notre idéal économique.

 

Merci à Marion Martinez pour ce témoignage. Découvrez son blog ici

 

A propos de l'auteur

Marion Martinez

Marion Martinez est la fondatrice du cabinet de conseil RSE Rupture Engagée. Elle accompagne les TPE et PME dans la structuration, la valorisation et l’animation de leur démarche RSE. Ses précédentes expériences au sein du Label LUCIE, et également au sein d’EcoVadis, lui ont permis de constater que les TPE/PME françaises font face à 2 challenges en RSE : structurer et formaliser leurs engagements, puis les communiquer et valoriser. L’objectif de l’accompagnement proposé par Rupture Engagée, est d’aboutir à une RSE efficace et rentable.

Plus de contenu par Marion Martinez
Item précédent
Alten :  10 ans d’évaluation RSE volontaire
Alten : 10 ans d’évaluation RSE volontaire

L'évaluation annuelle EcoVadis fait partie du dispositif mis en place par ALTEN sur le marché de l’Ingénier...

Article Suivant
Lutte contre le greenwashing et l'écoblanchiment, de l’importance des preuves
Lutte contre le greenwashing et l'écoblanchiment, de l’importance des preuves

Etude de la Commission européenne sur les sites web d'un panel d'entreprises et cas de "greenwashing"

Indice Performance / Risque EcoVadis 2019

Télécharger