Pourquoi chaque entreprise a besoin d'une stratégie climatique

November 10, 2020 Leon Laubscher

Article d'invité (guest blog) d'un expert de Nexio Projects, partenaire formation EcoVadis

 

Le changement climatique représente une menace sans précédent pour les entreprises du monde entier. Nombreux d'entre elles prennent déjà en compte les effets du réchauffement climatique dans leur processus décisionnel afin de protéger leurs actifs et leurs chaînes d'approvisionnement, tandis que d'autres, comme les compagnies pétrolières, doivent repenser complètement leurs modèles d'entreprise pour s'orienter vers un avenir sans carbone. Pendant cette période de transition, les entreprises sont confrontées à un large éventail de risques et d'opportunités, et elles devront réfléchir soigneusement à la meilleure façon de s'y retrouver. Les gouvernements mettent en œuvre des politiques et des réglementations plus strictes pour réduire les émissions, et les parties prenantes, des institutions financières aux clients, augmentent la pression chaque fois que cela est possible pour atteindre les mêmes objectifs.

Si votre entreprise fournit des produits et des services à d'autres entreprises dans le cadre d'une chaîne d'approvisionnement, vous jouez un rôle essentiel dans la transition de votre industrie vers un avenir à faibles émissions de carbone. Alors comment pouvez-vous assurer l'avenir de votre entreprise et traverser cette transition ? En intégrant une stratégie climatique intelligente au cœur de votre activité dès que possible. 

 

Mesurer, puis gérer

La première étape de la mise en œuvre d'une stratégie climatique consiste à comprendre votre impact et à évaluer vos risques. Quelle est l'empreinte carbone de votre entreprise ? Où se situent vos zones à risque en matière d'émissions ? Quelle est votre intensité carbone ? Avec quelles entreprises collaborez-vous et comment ces entreprises gèrent-elles leurs émissions ? Une excellente façon de commencer à répondre à ces questions est d'obtenir une évaluation indépendante de votre système de gestion de la durabilité. Cette seule étape peut sembler décourageante, c'est pourquoi il est souvent utile d'adopter une approche pragmatique et progressive.

Une méthodologie solide d'évaluation RSE doit permettre d'identifier vos risques matériels en fonction de votre secteur d'activité, de votre localisation et de votre taille. Êtes-vous une entreprise manufacturière ? Il est probablement judicieux de vous concentrer sur vos émissions directes et énergétiques (émissions type 1 et 2). Êtes-vous une société de conseil basée dans un bureau ? Commencez par vous concentrer sur les émissions liées aux déplacements professionnels et à la consommation d'électricité. Mesurez les émissions par unité commerciale et attribuez à vos équipes des responsabilités en matière de rapporter, comme elles le font déjà pour les indicateurs clés de performance (KPI) financiers et opérationnels. Au fil du temps, élargissez la portée et la précision de votre empreinte carbone afin d'obtenir un aperçu des sources d'émissions supplémentaires.

Un leader en matière de climat gère ses propres émissions internes. Un leader tourné vers l’avenir s'attaque également à sa chaîne d'approvisionnement. Cela peut sembler être un comportement altruiste à l'échelle planétaire, mais il est tout simplement judicieux sur le plan commercial de veiller à ce que vos fournisseurs survivent également à la transition que vous recherchez à favoriser.

Utilisez votre pouvoir d'achat comme une force positive en vous engageant auprès de vos fournisseurs et en les aidant à gérer et à réduire leurs propres émissions. Walmart, par exemple, a lancé le projet Gigaton en 2017 dans le but de réduire les émissions de sa chaîne d'approvisionnement, ce qui équivaut à retirer 211 millions de voitures de la circulation. Ce niveau d'action n'est bien sûr pas possible pour la plupart, mais le simple fait d'exiger de vos fournisseurs qu'ils divulguent leurs émissions (type 1 et 2) sur une base annuelle peut contribuer grandement à accroître la sensibilisation aux émissions et leur gestion. Ces informations sont également précieuses pour déterminer l'empreinte de votre chaîne d'approvisionnement et savoir sur quels objectifs vous devez vous concentrer.

 

Fixez des objectifs et réduisez vos émissions 

L'analyse de l'empreinte carbone de votre entreprise permettra d'identifier les sources principales d'émissions dans l'ensemble de votre entreprise, ce qui constitue un bon point de départ pour élaborer une stratégie de réduction. Pour de nombreuses entreprises, la consommation d'électricité est souvent une zone à risque en ce qui concerne les émissions, ce qui offre des avantages à court terme. Vous opérez dans une région où le marché des services publics est concurrentiel ? Parlez-en à votre fournisseur d'électricité et passez à l'électricité renouvelable, ou changez de fournisseur si nécessaire. 

Il existe toujours des possibilités de réduire la consommation d'électricité, avec souvent même de bons rendements financiers. Faites appel à des experts pour effectuer des audits de vos installations et développer ces projets. Les coûts de cette démarche sont souvent rapidement remboursés. Dans d'autres catégories, il existe de nombreuses façons de réduire les émissions, de la simple réduction des déplacements professionnels à l'utilisation de technologies innovantes.

Certaines solutions sont plus nuancées et peuvent nécessiter l'aide d'experts. Un point de vue extérieur peut s'avérer très précieux pour élaborer une stratégie de réduction adaptée à votre entreprise. Fixez-vous des objectifs avant de vous lancer dans votre voyage de réduction et communiquez régulièrement les progrès réalisés au monde extérieur afin de rester responsable - les parties prenantes apprécient la transparence plus que tout.

 

Mettez un prix sur vos émissions

Avec l'aggravation du changement climatique, les entreprises peuvent s'attendre à ce que les gouvernements adoptent des réglementations plus sévères qui feront augmenter le prix des émissions par le biais de taxes et d'autres méthodes. Sur les 185 signataires de l'accord de Paris sur le climat, 96 nations ont déclaré qu'elles prévoyaient ou envisageaient d'utiliser la tarification du carbone pour respecter leurs engagements.

Ceux qui ne sont pas préparés pourraient voir leurs émissions devenir un énorme fardeau financier, les forçant à abandonner des actifs, à vendre des unités commerciales et à fermer des divisions entières. Comment les entreprises peuvent-elles donc se préparer à un tel avenir ? Grâce à un mécanisme simple appelé "tarification interne du carbone", un élément essentiel de toute stratégie climatique d'entreprise. En termes simples, la tarification interne du carbone consiste à fixer un prix pour les émissions internes qui s'aligne sur la tarification externe actuelle ou future du carbone (par exemple, les taxes sur le carbone ou les marchés du carbone). 

Ce concept n'est pas nouveau. Actuellement, plus de 1 300 entreprises, dont 100 sociétés du Fortune Global 500, dont le chiffre d'affaires annuel total s'élève à environ 7 000 milliards de dollars, ont révélé l'utilisation d'une tarification interne du carbone ou prévoient de la mettre en œuvre au cours des deux prochaines années. En mettant un prix sur le carbone, vous tenez automatiquement compte du risque climatique lorsque vous prenez des décisions d'investissement, évaluez les risques et élaborez de nouvelles stratégies d'entreprise. La tarification du carbone peut aller au-delà du domaine de la prise de décision et peut être utilisée pour encourager et financer les réductions d'émissions. 

Microsoft a introduit un prix interne du carbone en 2012 en faisant payer à toutes ses unités commerciales 8 dollars par tonne de CO₂ émise lors de déplacements professionnels et de la consommation d'électricité. Ces fonds sont versés dans un fonds d'investissement de la redevance carbone qui sert à financer des projets d'efficacité énergétique ou de compensation, entre autres initiatives. À ce jour, cela a permis d'économiser plus de 7,5 millions de tonnes d'émissions de CO₂. En traduisant les émissions en valeur monétaire, un langage que la plupart des gens comprennent, vous pouvez inciter vos employés à assumer leurs responsabilités en matière d'émissions.

 

Faire le bon choix

La tragédie des biens communs fait référence à la surexploitation des ressources partagées due au fait que chacun d'entre nous agit dans son propre intérêt. Si nous voulons éviter que le changement climatique ne devienne l'exemple le plus catastrophique de cette théorie, nous devons assumer une responsabilité collective au niveau des individus, des entreprises et des gouvernements. En tant qu'individus, nous avons le pouvoir de prendre des décisions d'achat en connaissance de cause, de changer nos modes de vie et d'ajouter nos voix là où elles seront entendues. 

Les gouvernements ont le pouvoir de changer les règles du jeu et d'utiliser nos impôts durement gagnés pour contribuer à la décarbonisation de nos économies. Les entreprises, qui se trouvent au cœur de tout cela, subissent une pression croissante des deux côtés et risquent d'échouer en raison de leur inaction.

En mettant en œuvre une stratégie climatique efficace, vous, en tant qu'entreprise, assurez non seulement le soutien continu de toutes vos parties prenantes et protégez votre entreprise contre les futures réglementations, mais vous faites aussi tout simplement ce qu'il faut. L'histoire nous a appris à maintes reprises qu'il est TOUJOURS bon pour les affaires de faire le bien.

>>>>>>>>>>>>>>>       <<<<<<<<<<<<<<<
« Plan d'action carbone » et chaîne d'approvisionnement par EcoVadisTaking Climate  Action In Your Business And Supply Chain

A propos de l'auteur

Leon Laubscher

Leon is the Manager of the Sustainability Technical Team at Nexio Projects. He helps companies manage their emissions, from measurement to going carbon neutral. Leon holds a bachelor’s degree in Mechanical Engineering from Stellenbosch University and an MBA in Sustainability from Rotterdam School of Management, Erasmus University. Leon is experienced in energy-efficiency, renewable energy and corporate GHG management. Nexio Projects is an EcoVadis official training partner, helping rated companies improve practices.

Visiter le site web Plus de contenu par Leon Laubscher
Article précédent
Covid-19 : enseignements sur la relation client-fournisseur
Covid-19 : enseignements sur la relation client-fournisseur

Etude France “Impacts présents et futurs de la Covid-19 sur les chaînes d’approvisionnement”

Article Suivant
Dirigeants de TPE/PME/ETI : pourquoi ont-ils accepté l’invitation d’évaluation RSE EcoVadis ?
Dirigeants de TPE/PME/ETI : pourquoi ont-ils accepté l’invitation d’évaluation RSE EcoVadis ?

En France, plus de 70% des fournisseurs TPE/PME sont régulièrement sollicités par leurs clients sur les suj...