Premiers Résultats 2018 Baromètre des Achats Responsables – ObsAR

February 9, 2018 Veronique Seel

L’ObsAR présente les premiers résultats du «Baromètre des achats responsables» 2018 réalisé avec OpinionWay. L’étude a été réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 269 décisionnaires français en matière d’achats responsables (dont 185 répondants entreprises) entre le 26 octobre et le 8 décembre 2017. L’actualité normative et réglementaire (Loi Sapin 2 et Devoir de vigilance) a été prise en compte cette année dans le questionnaire.

 

Des Achats Responsables dorénavant bien ancrés

 

87% des répondants ont mis en place une politique d’Achats Responsables dont 39% depuis plus de 5 ans. Pour 40% d’entre eux, l’approfondissement de cette politique reste une priorité.

 

La force de ce baromètre est d’interroger à la fois des acheteurs du secteur public (33%) et du secteur privé (64%). Il est intéressant de différencier ces résultats par type d’organisations (public/privé).

 

1/Maturité des programmes Achats Responsables par type d’acheteurs (public/privé)

 

L’analyse croisée des premiers résultats de récence et de priorisation tend à confirmer sans surprise la plus grande maturité des programmes Achats Responsables des grandes entreprises, puis du secteur public et des PME (-250 salariés).

 

  • La mise en œuvre ou l’approfondissement de la politique d’Achats Responsables reste “une priorité” pour 50% des répondants du secteur public; à contrario, elle constitue  pour 60% de l’industrie “un élément parmi d’autres”.
  • 93% des répondants du public déclarent déjà disposer d’une politique d’Achats Responsables contre “seulement” 76% des entreprises de -250 salariés.
  • 66% des répondants entreprises déclarent disposer d’une cartographie ou d’une analyse des risques ESG par type d’achat contre 48% pour le secteur public. Les entreprises de +250 salariés sont celles qui analysent les risques sur au moins 2 thématiques, catégories d’achats et zone géographique / pays.
  • la récence des programmes n’est pas différenciée par type d’acteurs.  39% des organisations interrogées ont initié leur démarche depuis 5 ans et plus contre 30% il y a moins de 3 ans.

 

Selon nos propres sources, la maturité des programmes Achats Responsables des grandes entreprises françaises se situerait plus en moyenne sur 7 ans à 8 ans d’existence. 45% des répondants grandes entreprises France disposaient en 2017 d’un programme d’Achats Responsables depuis plus de 7 ans.  

 

2/Les objectifs environnementaux et sociaux assignés aux programmes diffèrent aussi selon les acteurs.

 

Environnement : La réduction des consommations demeure le principal objectif, notamment pour l’industrie (42% contre 37% en moyenne). La deuxième priorité est l’allongement de la durée de vie des produits pour les PME et les services.

 

Social : Les objectifs poursuivis à travers le volet social des achats sont bien différenciés : pour le public, l’insertion (79% contre 52% en moyenne); pour les grandes entreprises, les conditions de travail et les droits humains; pour les PME, en priorité, l’emploi sur le territoire.

 

L’actualité normative et réglementaire (loi sapin 2, Devoir de vigilance) a tout particulièrement été prise en compte cette année dans le questionnaire. L’Obsar souligne “une mise en œuvre qui reste à consolider”.

 

Parmi ceux qui ont déjà initié un programme Achats Responsables (87%),

 

85% estiment disposer d’un bon à très bon niveau de connaissance des réglementations, référentiels et bonnes pratiques Achats Responsables. le niveau de connaissance est en progression (82%en 2017).

 

82% de ceux qui ont mis en place une politique AR dispose d’au moins d’une forme de cartographie ou analyse des risques, le plus souvent par type d’achats. Dans le secteur privé, 30% des organisations analysent les risques sur au moins 2 thématiques, type de fournisseurs et/ou zones géographiques et pays.

 

MAIS en moyenne, moins d’une organisation sur 2 (48%) estime avoir une bonne connaissance de la performance RSE de ses fournisseurs.

 

Cela note une prise de conscience des organisations de la limite de leur connaissance de leurs fournisseurs, notamment par les nouvelles exigences (corruption, vigilance, traçabilité) qui doivent être prises en compte. Ainsi, le “manque d’indicateurs de mesure” (45%) constitue le frein le plus cité dans les difficultés rencontrées lors de la mise en place d’une démarche Achats Responsables.

 

Le niveau de connaissance de la performance RSE des fournisseurs, grande différence entre répondants du public et du privé.

 

36% du public contre 56% du privé estime « avoir une bonne connaissance de la performance RSE de vos fournisseurs ». Les nouvelles exigences issues des récentes lois Sapin II et Devoir de vigilance, sont déjà en déploiement dans la moitié des grandes entreprises interrogées. Les questionnaires d’évaluation propre aux organisations (50%) et les audits internes et externes (48%) sont les moyens les plus utilisés pour évaluer les fournisseurs.

 

Le baromètre apporte enfin des informations sur les objectifs des programmes sur les années à venir. Les différents objectifs d’achats responsables s’avèrent tous globalement importants pour les prochaines années, avec en priorité le respect des valeurs sociales et sociétales et la réduction des risques (environnementaux, sociaux, éthiques).

 

Ces résultats confortent les tendances observées sur nos propres études. Nous avons hâte d’en savoir plus sur les résultats et d’échanger lors du Forum des Achats Responsables.

 

***

L’Observatoire des Achats Responsables (ObsAR), est un « think tank » privé / public qui a pour objectif de proposer un espace privilégié d’échanges, de connaissance et d’approfondissement des bonnes pratiques en matière d’Achats Responsables. Depuis 2010, l’ObsAR publie un baromètre annuel, dédié aux pratiques des acteurs publics et privés en matière d’achats responsables. Edition 2018.

 

Le baromètre HEC/EcoVadis des Achats Responsables. Depuis 2003, il mesure tous les 2 ans l’évolution des pratiques en Europe et Amérique du Nord. L’édition 2017, “Achats Responsables dans les grandes entreprises : nouveaux challenges sur la route de la maturité” est basée sur les réponses de 500 dirigeants d’entreprises dont 120 dirigeants achats ou supply chain européens de l’Ouest (75%) et américains du Nord (12%), et 360 entreprises fournisseurs.

 

Article précédent
Pacte mondial pour l’environnement, bientôt une étape décisive à l’ONU
Pacte mondial pour l’environnement, bientôt une étape décisive à l’ONU

A ce jour, deux Pactes mondiaux ont été adoptés par l’ONU, en 1966, l’un consacré aux droits civils et poli...

Article Suivant
Devoir de vigilance, c’est parti !
Devoir de vigilance, c’est parti !

2018 sera la première année de publication des plans de vigilance adossés aux rapports de gestion. La plupa...