Passer d’un questionnaire interne d’évaluation RSE des fournisseurs à une solution externe, mutualisée et internationale

February 18, 2021 FR EcoVadis FR
Témoignage de Sébastien de Laissardière, Head Purchasing Vinci Energies Europe (22 pays hors France), sur l'accompagnement par son partenaire EcoVadis lors de l’implémentation d’un programme achats responsables ambitieux.

“RSE, Compliance... Nouvelles dimensions de la stratégie achat ?”

Deux webinaires successifs co-animés par EcoVadis et Vinci Energies Europe en partenariat avec le CNA ont été le lieu d’échanges sur l’intégration de la dimension RSE dans la stratégie achat au sein des équipes de Sébastien de Laissardière, Head Purchasing Europe, à travers la solution EcoVadis.  

Aux côtés de Nicolas Dussert, Senior Sales Manager EcoVadis, il s’est saisi de ces deux occasions pour revenir, en détail, sur les principales questions soulevées par la stratégie achat : état des lieux, tendances, évolutions des pratiques responsables sur les chaînes d'approvisionnement.

RSE, Compliance... Quelles sont les nouvelles dimensions de la stratégie achat en France et à l’international ?

Le second webinaire s’est tenu à l’occasion des Universités des Achats du CNA et sa «raison d'être» 

[CNA-Universités des Achats] Atelier avec Vinci Energies

 

Voici, en synthèse, le retour d’expérience de ce Directeur Achats sur la mise en place d’un programme achats responsables avec EcoVadis.

 

Sébastien de Laissardière, Head Purchasing Europe, a mis en place la plateforme Ecovadis dans le processus achats pour « Screener » les éléments RSE des partenaires et fournisseurs, « un sujet complexe » selon ses propos.

Il a observé une véritable mutation et accélération dans le métier des achats en 2020, qui s'impose désormais comme une véritable interface vis-à-vis de l'extérieur et des tiers sur ce sujet. Pour lui, les entreprises se doivent de légiférer pour maîtriser l'ensemble de ces paramètres extra-financiers (gestion des risques, image et réputation) mais également de partager avec les parties prenantes, internes et externes, le sens commun voulu par l'entreprise.

Le groupe VINCI est engagé depuis de nombreuses années dans cette voie en mettant notamment l'environnement au cœur de ses enjeux. Obligatoirement, pour Sébastien de Laissardière, «l'entreprise se doit de se réformer et de s'inscrire dans cette nouvelle dimension stratégique que représentent ces éléments extra-financiers qui sont au-delà des compétences attendues des achats».

 

Pourquoi EcoVadis ?

Il y a eu tout d’abord une nécessité de mise en conformité par rapport à l'évolution des réglementations, qu'elles soient en France ou au niveau européen.

Alors, quelle plateforme utiliser ?

Les conditions pour VINCI Energies Europe étaient les suivantes : "trouver une plateforme capable d’adresser tous les domaines de la RSE mais aussi d’être utilisée à l’international, et enfin, « customisable » selon nos propres attentes".    

Ainsi « au lieu de réinventer 22 fois, puisque nous sommes sur 22 pays, il nous fallait un système cohérent en ayant une coordination sur le sujet. Il était urgent, en tout état de cause, de se mettre en conformité par rapport à une mouvance qui s'observe sur l'ensemble du marché ».

« A travers ce programme, on ne voulait pas s’adresser uniquement à un domaine de la RSE en particulier mais embrasser l’ensemble des domaines dans un même système tels que les droits humains, l’environnement, ou bien encore l’éthique. Notre volonté était de trouver un partenaire capable d’offrir un service sur l’ensemble des domaines. Il y a beaucoup de plateformes spécialisées dans un des domaines, mais très peu ayant une vision transversale de la RSE comme EcoVadis. 

L’investissement d’EcoVadis semblait donc logique."

Lors du déploiement du programme,  "nous avons veillé ensemble -EcoVadis et VINCI Energies Europe- aux maître-mots adaptation et internationalisation. Nous sommes une organisation décentralisée avec une richesse culturelle au regard de tous les pays européens avec lesquels nous travaillons. Il était primordial de s'adapter à ce contexte et pouvoir rendre le système le plus fluide possible et utilisable par chacun de façon « user friendly ».

A ce jour, VINCI Energies Europe est capable de s’adresser aussi bien à des grands partenaires, mais également à des entreprises de plus petite taille ; il y a un « ajustement » du questionnaire de collecte des informations en fonction de la taille de l’entreprise évaluée et ses implantations. Autre bon point !

A ce stade, il est encore trop tôt de parler d’un retour sur investissement. "Nous sommes en train de le construire avec EcoVadis sur le long terme". Selon lui, "la crise que nous traversons va permettre de démontrer que ce choix est judicieux, et qu'il faut perdurer dans cette voie-là".

 

EcoVadis, comment ?

Le processus de mise en œuvre de la plateforme collaborative EcoVadis, dont la phase d’adoption et de prise en main par les équipes Achats, s’est déroulé de façon  séquentielle très claire et en respect  des priorités de VINCI Energies Europe. 

Un programme précis et personnalisé de déploiement intégrant des milestones a été co-construit. "C’est important de manière à pouvoir cadrer, de rassurer aussi bien les interlocuteurs en interne et  mais également les partenaires externes. L'ensemble des interlocuteurs ont participé à ce programme collectif. Cette interconnexion, c'est travailler ensemble et en équipe ! "

Ce projet a contribué à renforcer la capacité du Groupe à travailler collectivement et de façon pluridisciplinaire et à être cohérents ensemble dans la démarche vis-à-vis des partenaires internationaux.

« Les clés de succès du programme, c'est d'assurer à la fois  l'engagement de la communauté des acheteurs -d’un côté investir du temps sur la communication en interne de manière à ce que l'ensemble de la chaîne hiérarchique dans les pays soient bien impliqués sur la manière de procéder- et, de l’autre côté, s'assurer de l'engagement des fournisseurs. Les deux doivent fonctionner de pair pour la réussite du projet. »

Quelle approche du portefeuille fournisseurs ?

VINCI Energies Europe s'est plutôt attaché dans un premier temps aux fournisseurs avec lesquels il a un engagement type contrat cadre : « Nous avons considéré que les contrats cadres sont un élément fondateur de nos relations et de rapprochement avec les partenaires.  C’est sur cette base que nous avons commencé à travailler collectivement. Par la suite, notre démarche s’étendra au-delà des partenaires avec contrats cadres, cela fera l’objet d’une prochaine campagne. »

Les clés de succès d’un tel programme sont d’expliquer avec pédagogie "la nécessité de s'engager ensemble sur le long terme afin d’obtenir le niveau de conformité attendue de la part de nos partenaires qui s’engagent par ailleurs en contrepartie de contribuer à ces paramètres extra-financiers (éthiques, sociaux et environnementaux) définis par le Groupe."

" On ne sait pas encore exactement comment les choses vont « évoluer » au regard de la situation pandémique. Tout le monde a un certain questionnement sur l'avenir, ce qui est légitime. Le bien-fondé d’un tel programme c'est de bénéficier d’une meilleure gestion des risques en période d’incertitude ."

Pour Sébastien de Laissardière, la démarche et l'invitation à l'évaluation n'est pas anodine : "Un partenaire qui démontre une bonne maîtrise de sa RSE est à même de pouvoir valoriser cet élément auprès d’autres acteurs du marché, preuve que les critères de sélection économiques ne seront plus les seuls et uniques à l’avenir. "

«Je pense que la RSE va permettre une prise de conscience collective par l’ensemble parties prenantes. De facto, les Achats doivent contribuer à cette mutation en intégrant la RSE au cœur de ses processus. Nous y veillons à travers ce programme et la coopération avec EcoVadis.”

 

Un grand merci à Sébastien de Laissardière pour ce témoignage. 

 

En savoir plus sur VINCI Energies

Performance, efficience énergétique, connexion, données : dans un monde en évolution permanente, VINCI Energies accélère le déploiement des nouvelles technologies pour concrétiser deux mutations majeures : la transition énergétique et la transformation numérique. Ancrées dans les territoires, agiles et innovantes, les 1800 entreprises de VINCI Energies, présentes dans 52 pays, rendent les bâtiments, les usines, les infrastructures d’énergie, de transport et de communication et les systèmes d’information chaque jour plus fiables, plus sûrs, plus efficients et plus durables. Liens vers le Manifeste, le code de conduite, la charte éthique et le guide des droits humains

Pour en savoir plus sur les solutions EcoVadis, rendez-vous sur https://ecovadis.com/fr/enterprise/ ou téléchargez la brochure entreprises.

A propos de l'auteur

FR EcoVadis FR

EcoVadis gère une plateforme mondiale d’évaluation et de mutualisation des performances RSE utilisée par plus de 75 000 entreprises de toutes tailles dans 160 pays. EcoVadis combine un système d’information et un réseau d’experts pour mettre à disposition de ses clients acheteurs et fournisseurs des notations simples, fiables et comparables couvrant 200 catégories d’achat et 21 indicateurs (depuis les « émissions de CO2 » au « travail des enfants »).

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par FR EcoVadis FR
Vidéo précédente
L'Oréal souhaite intégrer le développement durable dans ses décisions financières.
L'Oréal souhaite intégrer le développement durable dans ses décisions financières.

L'Oréal parle de l'importance d'intégrer le développement durable dans les décisions financières.

Vidéo Suivante
Nouvelle initiative EDF sur ses fournisseurs PME alliant compétitivité et développement durable
Nouvelle initiative EDF sur ses fournisseurs PME alliant compétitivité et développement durable

EDF parle du rôle de la finance durable pour atteindre les objectifs de développement durable.