Compréhension du Scope 3 et adoption de normes pour décarboner efficacement

December 6, 2022 FR EcoVadis FR

Intervenant : Pankaj Bhatia, Directeur du Protocole des GES (plus connu sous l'appellation anglophone : GHG Protocol) et Directeur Adjoint du Programme Climat du WRI (World Ressources Institute)  est interviewé par Fergal Byrne, producteur exécutif, The Sustainability Agenda.

Alors que les questions relatives aux émissions du Scope 3 occupent une place de plus en plus importante au sein des entreprises, il est essentiel de comprendre pourquoi et comment nous devons les aborder pour parvenir à la décarbonation. 

 

Available on: Spotify | Apple Podcasts | Google Podcasts | Sticher

C'est dans cette optique que nous avons lancé une nouvelle série de podcasts où interviennent des dirigeants d'entreprise et des leaders d'opinion qui nous parlent de leur expérience en matière de décarbonation de la chaîne d'approvisionnement.

Dans cet épisode de notre podcast, l’intervenant Pankaj Bhatia s'exprime au sujet de  l’importance de décarboner les chaînes d'approvisionnement, de la valeur qui découle de ce processus et des défis qu’il implique. Il explique aussi comment le Protocole des GES aide les entreprises dans leur parcours de décarbonation.

 

Qu’est-ce le Protocole des GES ?

Le Protocole des GES, créé en 1998, établit des normes internationales relatives à la comptabilisation et la déclaration des gaz à effet de serre émis par les entreprises. Le protocole est utilisé directement par des entreprises du secteur privé ou public ou repris par des organismes tels que la  SBTi ou le CDP. Parmi ces normes, une ayant vu le jour en 2011, spécifie le scope 3.  

 

Pourquoi décarboner avec une approche centrée sur la chaîne de valeur ? 

Les entreprises ont un rôle déterminant à jouer dans l'atténuation de la crise climatique, et ce notamment par le biais de la décarbonation. Pour lutter efficacement contre le changement climatique, il est nécessaire que chaque entreprise comprenne en profondeur les différentes dimensions de son empreinte carbone. De nombreuses entreprises, se ralliant à la démarche de neutralité carbone, se concentrent sur la réduction de leurs propres émissions de GES (aussi appelé ”émissions directes”) et négligent malheureusement celles liées à l’ensemble de leur chaîne de valeur. Or, l’empreinte carbone d’une entité se déplace bien jusque dans l’aval de sa chaîne d'approvisionnement. Il est donc essentiel pour les donneurs d’ordre de prendre en compte les émissions du Scope 3 dans le bilan carbone général de l’entreprise. « De nombreuses entreprises se fixent un objectif de zéro émission nette, mais le “net zéro” n’a aucun sens si on laisse de côté le Scope 3. »

De plus en plus d’entreprises définissent des objectifs de réduction de leur empreinte carbone liée à leur chaîne de valeur et effectuent un reporting sur les émissions du Scope 3. Pourtant, l’adoption de la norme relative à ce scope 3 n’en est toujours qu’à ses débuts, bien qu’elle existe depuis plus de 20 ans. Certaines entreprises restent en effet à la traîne, tentées de se concentrer sur des défis dits plus importants et immédiats. Or, l'élaboration d'un bilan carbone sur le Scope 3, doit absolument faire partie de ces derniers. Il faut que les entreprises comprennent que c’est un processus long et qu’elles doivent donc l’entamer dès à présent. « Même si ce sont de petites actions qui sont entreprises au départ, elles sont déterminantes pour avancer. »

Pour de nombreuses entreprises, le Scope 3 constitue la plus grande source d'émissions. La réduction des émissions des chaînes d’approvisionnement influe donc grandement sur l’empreinte carbone totale. Quels sont les bénéfices dont peut tirer l’entreprise qui investit dans un processus de décarbonation du Scope 3 ? La gestion des émissions du Scope 3 permet d’optimiser l’utilisation des ressources et des matériaux. Les objectifs de réduction portant sur la chaîne de valeur peuvent favoriser l’innovation (par exemple, en induisant des changements fondamentaux dans la conception d’un produit) et la collaboration entre différents partenaires commerciaux tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Avec le temps, les entreprises qui formulent des objectifs relatifs au Scope 3 gagnent en compétitivité par rapport à celles qui ne réalisent pas cet investissement : elles ont par exemple des coûts moindres ou encore une meilleure réputation sur le marché. 

 

Comment comptabiliser les émissions du Scope 3 ? 

En développant un bilan carbone sur le Scope 3, les entreprises peuvent mesurer leur empreinte carbone dans sa globalité. Pour ce faire, leurs fournisseurs doivent charger une équipe dédiée à la collecte et l’analyse des informations de leurs Scopes 1 et 2. Ces données primaires peuvent cependant présenter une qualité insuffisante et être difficiles à vérifier. Les entreprises peuvent donc commencer par faire état de données secondaires, tout en œuvrant pour améliorer le processus de collecte des données issues du terrain. Le dicton « Vous ne pouvez pas changer ce que vous ne pouvez pas mesurer » se vérifie, mais ne devrait pas être un obstacle. Il est important de créer une dynamique visant l'établissement d’un reporting précis des émissions de GES, notamment en favorisant l'intégrité et la transparence dans la chaîne d'approvisionnement. 

Le Protocole des GES fournit aux entreprises des conseils pour mesurer efficacement leur  empreinte carbone et identifier les principales difficultés de leur parcours de décarbonation en vue d’établir un plan d’action selon les priorités. Il impose deux mécanismes pour favoriser activement la décarbonation, l’un responsabilisant, et l’autre incitatif. Les entreprises peuvent mettre en place au sein de la chaîne de valeur : 

  • le mécanisme de responsabilité en imposant à leurs fournisseurs le respect de certaines normes, 

  • et le mécanisme d'incitation en les motivant à fixer et atteindre des objectifs ambitieux en matière de GES.

 

À propos de la série de podcasts 

Le « Scope 3 Agenda Podcast » est une série mensuelle produite par EcoVadis en collaboration avec Fergal Byrne de The Sustainability Agenda, qui présente des témoignages de chefs d'entreprise travaillant sur la décarbonisation de la chaîne d'approvisionnement et la réduction des émissions du Scope 3 dans différents secteurs. Au cours des six épisodes, nous nous entretenons avec des chefs d'entreprise et des leaders d'opinion issus d'un large éventail de secteurs et explorons les stratégies, les défis et les enseignements tirés par les entreprises qui se sont lancées dans la décarbonisation. 

Pourquoi la décarbonation et les émissions du Scope 3 occupent une place de plus en plus importante au sein des entreprises Retour d’expérience d’Ørsted sur son parcours de décarbonation : les défis majeurs à surmonter pour parvenir au net zéro

 

Le saviez-vous ? Le réseau EcoVadis aide les entreprises à réduire leurs émissions directes et indirectes. 

A propos de l'auteur

FR EcoVadis FR

EcoVadis gère une plateforme mondiale d’évaluation et de mutualisation des performances RSE utilisée par plus de 100 000 entreprises de toutes tailles dans 175 pays. EcoVadis combine un système d’information et un réseau d’experts pour mettre à disposition de ses clients acheteurs et fournisseurs des notations simples, fiables et comparables couvrant 200 catégories d’achat et 21 indicateurs (depuis les « émissions de CO2 » au « travail des enfants »).

Suivez-nous/ Suivre sur Twitter Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Visiter le site web Plus de contenu par FR EcoVadis FR
Article précédent
Comprendre les taux record atteints par les émissions de CO₂ en 2022
Comprendre les taux record atteints par les émissions de CO₂ en 2022

Cette année, les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) générées par toutes les activités humaines...

Article Suivant
COP 27 : l'ONU réclame une tolérance zéro pour les engagements de neutralité carbone
COP 27 : l'ONU réclame une tolérance zéro pour les engagements de neutralité carbone

Fini le grand n’importe quoi des engagements « Net zero » ! C’est en tout cas le message qu’a fait passer l...

Découvrez dans ce nouveau rapport comment les entreprises ont un impact positif sur les enjeux RSE

Télécharger