La Finlande adopte la loi climat la plus ambitieuse au monde, pour un pays riche

June 15, 2022 Béatrice Héraud

En s’engageant à la neutralité carbone d'ici 2035 et la négativité carbone d’ici 2040, la Finlande vient d’adopter la politique climatique la plus ambitieuse au monde. L’objectif mondial fixé par l’Accord de Paris, est rappelons-le, la neutralité carbone pour 2050 et la plupart des pays riches, comme l’Union européenne (UE), ont fixé des objectifs de zéro émission nette pour 2050. Seul le Soudan du Sud compte atteindre le «zéro émission nette» avant cette date soit en 2030, selon le Net Zero Tracker.

Pour la ministre de l’Environnement, Emma Kari, la cible est «ambitieuse, mais réalisable». Cela passera par une réforme de la loi sur le changement climatique précédente, en intégrant notamment de nouveaux objectifs énergétique. Dans ce pays nordique de 5,5 millions d’habitants, plus de 35% de l’énergie provient encore des hydrocarbures, dont la majorité est importée de son voisin, la Russie. Le reste est tirée du nucléaire et de la biomasse. Parmi les autres pistes : la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments, la taxation des dommages environnementaux, la protection des forêts (le trois quart de la superficie du pays), la promotion d’une économie circulaire et la poursuite d’une politique alimentaire durable.

"Les pays à haut revenu doivent jouer un rôle important et actif dans la lutte contre le changement climatique", Emma Kari

***

Pour aller plus loin : La Finlande est dans le TOP 3 des moyennes RSE pays en 2020 >  Performances RSE des entreprises françaises et européennes - comparatif OCDE et BRICS

A propos de l'auteur

Béatrice Héraud

Béatrice Héraud, Journaliste pigiste et formatrice sur la transformation durable de l'économie, après 12 ans chez Novethic, elle publie depuis janvier 2022 une newsletter bimensuelle sur l’actualité de la transition écologique et sociale sur LinkedIn : Le Grand écart

Suivez-nous/ Suivre sur LinkedIn Plus de contenu par Béatrice Héraud
Article précédent
Les collaborations sectorielles indispensables à la transition durable des filières, l’exemple du secteur cosmétique
Les collaborations sectorielles indispensables à la transition durable des filières, l’exemple du secteur cosmétique

Les initiatives sectorielles achats responsables, levier d’accélération de la diffusion de pratiques respon...

Article Suivant
Économie circulaire : comment transformer les modèles économiques existants ?
Économie circulaire : comment transformer les modèles économiques existants ?

En moyenne, les modèles économiques circulaires représentent environ 15 % de la production dans tous les se...

Neutralité carbone : comment le réseau EcoVadis aide les entreprises à réduire leurs émissions directes et indirectes?

En Savoir Plus