Vision des fournisseurs sur les exigences RSE des donneurs d’ordre

October 27, 2022 Veronique Seel

Deuxième édition de l’enquête « RSE : la parole aux fournisseurs ! » et les évolutions après deux années marquées par la crise sanitaire 

Bpifrance, l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse) et PwC France  Maghreb ont initié en 2019 un baromètre visant à interroger la vision des fournisseurs vis-à-vis de la RSE. Forts du succès de la 1ère édition, une nouvelle enquête a été menée avec pour objectif d’identifier les évolutions après deux années marquées par la crise sanitaire.

  • Que pensent les fournisseurs des exigences des donneurs d’ordre en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ? 

  • Comment les vivent-ils et quelles sont leurs attentes ?

L’enquête « RSE : la parole aux fournisseurs » a été administrée auprès d’entreprises françaises entre octobre 2021 et janvier 2022. L’échantillon est composé de 305 répondants représentant une majorité de PME (66%), les ETI et TPE sont plus faiblement représentées (respectivement 15% et 18%). Tout comme pour la première édition, la force de ce baromètre entreprises est de porter la voix de dirigeants français majoritairement de PME. (80% des répondants sont les dirigeants).

La synthèse est organisée selon 10 messages clés à découvrir intégralement dans le rapport. Cet article est un focus sur les messages clés n° 5 et 6  : 

5. > Des questionnements RSE plus fréquents et mieux ciblés, face à un manque de ressources pour les traiter

6. > La RSE : condition importante d’accès aux marchés, mais pas encore différenciante

 

Vers une relation gagnante autour d’enjeux RSE partagés ?

Parmi l’ensemble des sollicitations, l’évaluation extra-financière (évaluation RSE) est la modalité qui a connu la plus grande évolution, 33% des fournisseurs indiquent être sollicités de cette manière (+17 pts par rapport à 2020).

Le Top 4 des thématiques RSE les plus demandées par les clients reste identique à 2020. Les fournisseurs sont régulièrement ou très souvent sollicités par leurs clients sur la gestion des déchets, la santé-sécurité, l’éthique, les relations et conditions de travail. A noter, une forte progression des sujets de consommation énergétique et bilan carbone (+18 pts) et de droits humains (+12 pts).

Après (malgré/grâce ?) deux années de crise sanitaire, la compréhension de la pertinence des sollicitations des donneurs d’ordre sur les questions sociales et environnementales est de plus en plus partagée . 

 

70% des fournisseurs soulignent la pertinence des sollicitations RSE compte tenu de leur contexte et de leurs enjeux business (contre 62% en 2020).

 

MAIS

La moitié des fournisseurs interrogés voit la performance RSE garantir le niveau de relation, l’autre moitié… Toujours pas !

46% des fournisseurs répondants déclarent que les clients ne reconnaissent pas leur performance RSE à travers le maintien de contrats ou l’obtention de nouveaux marchés (contre 51% en 2020).

Plus alarmant encore, dans l’approche d’une relation gagnante autour d’enjeux RSE : si près de la moitié des fournisseurs explique malgré tout avoir observé ces dernières années des améliorations dans la relation donneurs d’ordre – fournisseurs dont “une meilleure prise en compte de leurs engagements RSE dans le choix des fournisseurs”, la grande majorité constate qu’il est toujours très difficile de “valoriser la performance environnementale et/ou sociale dans le prix des produits/services”. 

70% des fournisseurs ne voient pas la performance RSE valorisée au travers du prix de vente de leurs produits ou services (70% contre 79% en 2020). 

Il est intéressant de noter que ce constat est plus marqué lorsque les clients sont majoritairement des ETI et grandes entreprises (76%) et l’est moins lorsque les clients sont essentiellement des TPE et PME (59%).

Les auteurs de l’étude rappellent que les donneurs d’ordre ont un rôle majeur à jouer dans la transformation des chaînes de valeur : en reconnaissant les efforts des fournisseurs en matière sociale et environnementale, ils les incitent à se réinventer en embarquant tout leur écosystème.

Du côté des fournisseurs, rappellent-ils, il est avéré que la mise en place de pratiques RSE au sein de l’entreprise permet de saisir des opportunités multiples :

• Au niveau opérationnel, elle permet une viabilité à long terme des modèles et une performance accrue.

• Au niveau des marchés et produits, elle donne accès à des nouveaux marchés – produits – technologies

et modèles économiques avec, à la clé, de potentiels accroissements de parts de marché et de marges.

• Au niveau de la réputation et de l’image, elle apporte de la valeur ajoutée, permet de se différencier, de fidéliser ses clients, d’améliorer son image de marque et la relation avec les parties prenantes.

• Au niveau des financements, elle est valorisée et recherchée par les investisseurs qui réorientent leurs capitaux vers des acteurs ayant des pratiques durables.

 

Découvrez l’intégralité de l’étude sur ce lien :

https://www.orse.org/nos-travaux/etude-orse-bpifrance-pwc-rse-la-parole-aux-fournisseurs-2eme-edition

 

Pour plus d'information sur l'état d'esprit des équipes en charge de la RSE au sein des PME/ETI françaises, découvrez aussi les résultats de la 2e édition du Baromètre de la RSE en France

A noter, l'analyse statistique annuelle des performances RSE des entreprises évaluées par EcoVadis est en ligne :  sixième édition de l'Indice Performances / Risques EcoVadis 

 

A propos de l'auteur

Veronique Seel

Véronique Seel has been creating French content (data/studies/analysis and interviews) for EcoVadis since 2017. A graduate of the Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris) in Engineering and B2B Marketing, Véronique progressively specialized in CSR and sustainability during her time as consultant for Vigeo Eiris, then helped BNP Paribas Cardif to create a Sustainable Development department, followed by three years contributing to cleantech and mobility projects in the European Atlantic Area. Véronique Seel is a partner of the Coapi cooperative based in La Rochelle, France.

Plus de contenu par Veronique Seel
Article précédent
COP 27 : l'ONU réclame une tolérance zéro pour les engagements de neutralité carbone
COP 27 : l'ONU réclame une tolérance zéro pour les engagements de neutralité carbone

Fini le grand n’importe quoi des engagements « Net zero » ! C’est en tout cas le message qu’a fait passer l...

Article Suivant
Étape France du World Tour EcoVadis 2022  : la Supply Chain au coeur des priorités
Étape France du World Tour EcoVadis 2022 : la Supply Chain au coeur des priorités

Le World Tour EcoVadis 2022 couvre les grandes régions du monde en 7 étapes. Un replay de l'étape francopho...

Découvrez dans ce nouveau rapport comment les entreprises ont un impact positif sur les enjeux RSE

Télécharger